Rachat de Mobotix par Konica Minolta, une acquisition qui va doper la croissance de l’entreprise allemande

Avec l’annonce, début mai, de son acquisition par Konica Minolta, Mobotix est le dernier fabricant en date à avoir succombé à la tendance à la concentration observée sur le marché de la vidéosurveillance. (photo : siège de Mobotix à Langmeil en Allemagne)

Le groupe nippon qui veut se diversifier loin de ses activités traditionnelles d’équipements bureautiques, un marché en difficulté, n’a pas hésité à débourser entre 20 et 30 milliards de yens (entre 168 et 251 M€) pour acquérir une participation de 65% dans l’entreprise allemande.

Mobotix est spécialisée dans la vidéosurveillance IP, la capture, l’analyse d’images à 360 degrés et les caméras thermiques. Mais c’est sa technologie et son expertise en matière de gestion vidéo décentralisée qui ont certainement séduit le géant japonais de l’imagerie.

Les caméras de plus en plus performantes, pouvant atteindre des résolutions de 4K et même davantage, nécessitent des capacités serveur de plus en plus importantes. Capables de traiter et d’analyser elles-mêmes les images – contrairement à l’envoi des images vers un système de gestion vidéo centralisé – les caméras Mobotix font porter moins de pression sur les serveurs en termes de stockage de données.

Mobotix, dont le chiffre d’affaires a atteint 80 M€ pour l’exercice clos fin septembre 2015, va pouvoir désormais commercialiser sa production à l’échelle mondiale par l’intermédiaire des canaux de vente de son nouvel actionnaire.

Konica Minolta a l’intention de déployer les technologies d’analyse d’images de Mobotix dans un éventail de marchés verticaux plus large et de manière plus innovante, notamment dans la surveillance des établissements de santé ou la surveillance des processus de production dans l’industrie.

A propos Rédaction 2277 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*