Taxe d’apprentissage 2014 : le Réseau Ducretet compte sur vous !

La branche professionnelle de l’électrodomestique et du multimédia a la chance de disposer d’un dispositif de formation initiale, tel que les CFA du Réseau Ducretet. Cependant, son financement, qui repose essentiellement sur la collecte de la taxe d’apprentissage est, chaque année, un véritable casse-tête…

Le dispositif, totalement maîtrisé par les professionnels qui en assurent eux-mêmes la gestion, tant économique que pédagogique, donne des résultats remarquables depuis sa création : + de 6.600 apprentis vendeurs et techniciens, du niveau bac+1 à bac+3, formés depuis plus de 21 ans, + de 83% de réussite aux examens, + de 90% d‘insertion professionnelle (dont plus de 80% dans la branche des entreprises du commerce et services de l’audiovisuel, de l’électronique et de l’équipement ménager).

Olivier Imbaire, président du Réseau Ducretet.
Olivier Humbaire, président du Réseau Ducretet.

La pérennité du Réseau Ducretet reste fragile car elle est suspendue, comme chaque année, à la réussite de la collecte de la taxe d’apprentissage qui constitue sa principale ressource vitale. Celle-ci pouvant représenter jusqu’à 80% du budget des CFA, la mobilisation de tous les professionnels s’avère indispensable pour financer le coût de la formation des apprentis aux métiers de la vente et des services en électrodomestique et multimédia. Pour Olivier Humbaire, président du Réseau Ducretet et Pascal Carcaillon délégué général du groupe Ducretet, c’est une course contre la montre qui vient de démarrer.

Solidarité mode d’emploi !

Plus de 50% des apprentis des CFA du Réseau Ducretet sont accueillis par des TPE/PME. Compte tenu qu’elles ne disposent chacune que de quelques centaines d’euros de taxe pour financer une formation dont le coût est d’environ 8000 €/an, le seul modèle économique viable est celui de la mutualisation. Il faut donc collecter la taxe d’une vingtaine de TPE/PME pour assurer le financement de la formation d’un seul apprenti.

Pascal Carcaillon, délégué général du groupe Ducretet.
Pascal Carcaillon, délégué général du groupe Ducretet.

Pour mobiliser l’ensemble des professionnels et les TPE/PME en particulier, les fédérations et les syndicats patronaux gestionnaires du Réseau Ducretet appellent toutes leurs entreprises partenaires à se mobiliser pour verser leur taxe d’apprentissage aux CFA du Réseau Ducretet qui forment leurs futurs collaborateurs et repreneurs d’entreprises. « La taxe d’apprentissage est le seul impôt dont le chef d’entreprise peut choisir son bénéficiaire. Son versement doit être effectué au plus tard le 28 février 2014″, précise Pascal Carcaillon. Il ajoute « Aussi il est demandé aux chefs d’entreprises de communiquer leurs instructions précises d’affectation à leur comptable chargé de les transmettre aux OCTA (organismes collecteurs de taxe d’apprentissage) ».

C’est donc maintenant, plus que jamais, que le chef d’entreprise qui croit en l’avenir de son métier, même en profonde mutation, doit se montrer solidaire envers elle. Passer à l’action ne tient parfois qu’à une simple indication à son comptable. En cette période de vœux, propice aux bonnes actions, voilà une bonne résolution facile à tenir. Solidaires ?

Pascal Carcaillon – Tél. : 01 47 30 74 30 – pc@ducretet.net

A propos Rédaction 2263 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*