Chauffage : pas de vraies économies sans automatisation !

Même si la hausse des tarifs d’électricité a été annulée en août, depuis plusieurs années la facture énergétique ne cesse d’augmenter pour les foyers français. Il est donc temps d’agir et d’injecter un peu d’intelligence dans les installations de nos maisons et appartements. Photo : Honeywell

Le coût de l’énergie pèse de plus en plus sur le budget des ménages français. Et pour ceux qui vivent à la campagne, la facture s’avère beaucoup plus lourde que pour ceux qui vivent en ville. L’écart est également considérable entre les immeubles et les maisons individuelles, bien plus coûteuses à chauffer et à éclairer. Le type de chauffage joue également un rôle important dans l’augmentation du coût général. Le fuel domestique est ainsi devenu le moyen de chauffage le moins économique, loin devant l’électricité, le gaz ou encore le bois.

Des logements plus grands et multi-équipés

Et malheureusement, les progrès technologiques n’ont pas permis de faire baisser la facture. Tout simplement parce qu’en même temps que les performances énergétiques des appareils de chauffage et d’éclairage s’amélioraient, le prix des énergies a grimpé. Il faut également savoir qu’en 30 ans, la surface des logements a augmenté et qu’ils sont aujourd’hui de plus en plus équipés en appareils énergivores (ordinateurs, téléviseurs, tablettes, smartphones, consoles de jeux, etc.). Les logements sont donc mieux isolés, équipés de dispositifs de chauffage plus performants, mais ils sont aussi plus grands (donc plus difficiles à chauffer) et accueillent une myriade d’appareils électroniques et de terminaux dont l’utilisation finit par peser sur la facture énergétique globale.

Au final, comment faire pour dépenser moins ? A lire,  l’article paru dans le N°1 de eDomus – Septembre/octobre  

COUV-05-C1_web

 

A propos Rédaction 2277 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*