Clickshare Conference, pour simplifier la communication unifiée

Barco dévoile son nouveau système Clickshare Conference. Photo : Barco

Après le BYOD, voici le BYOM, pour «bring your own meeting ». Barco déploie son nouveau système Clickshare Conference pour accompagner l’usage croissant de nombreux logiciels de communication vidéo.

La famille Clickshare s’agrandit avec l’arrivée de la gamme Clickshare Conference, composée de trois modèles : CX-20, CX-30 et CX-50.  L’idée de Barco est de faciliter l’usage des solutions de communications unifiées, qui ont tendance à se multiplier. Ces produits seront distribués à partir de février et coexisteront avec la gamme Clickshare actuelle. Les premières installations devraient avoir lieu en mars.

Lancé en 2012, le système Clickshare a permis de simplifier la présentation sans fil de fichiers hébergés sur un périphérique mobile – typiquement un téléphone mobile ou un PC portable – vers l’écran ou le vidéoprojecteur de la salle de réunion. C’était à l’époque une réponse aux problématiques induites par le BYOD (bring your own device) dans le monde de l’entreprise : complexité de la connexion filaire des équipements, interopérabilité impossible ou défaillante, etc.

Avec Clickshare Conference, Barco introduit cette fois le concept du BYOM, ou «bring your own meeting», fruit d’une réflexion engagée voici deux ans et des résultats d’un sondage conduit auprès de 1500 cadres. De cette étude il ressort que les «huddle rooms» prospèrent, qu’un quart des réunions se font à distance (et plus de la moitié avec une partie des participants à distance), que l’usage de la vidéo devient la norme et que les  collaborateurs souhaitent employer des logiciels familiers.

Pour ce faire, ces nouveaux boîtiers Clickshare sont triplement agnostiques, selon l’industriel belge. Du côté de la source, ils fonctionnent avec les notebooks Windows/MacOS et les smartphones et tablettes Android/iOS. Ensuite, ils prennent en charge les plateformes de communication et de collaboration les plus répandues (Skype for Business, Teams, Webex, Zoom, Cisco Spark, BlueJeans, Slack…). Enfin, ils se raccordent à tout type de caméra et de haut-parleur, à condition que ceux-ci soient équipés d’une connexion USB.

Le bouton légèrement remanié

Cette gamme Clickshare Conference repose sur le même principe éprouvé : le boîtier relié à l’équipement audiovisuel de la salle communique via Wifi avec un bouton USB à brancher sur le PC, à moins que la source soit l’application mobile. Une touche rapide (quick button) fait son apparition sur le bouton USB et sert à dupliquer l’écran principal sur l’écran du notebook, entre autres fonctions.

Le modèle CX-20, situé en entrée de gamme, se destine aux huddle rooms. Livré avec un bouton, il comporte deux ports USB, une sortie HDMI 4K, un port réseau et permet de gérer une seule source à l’écran. Prévu pour les salles de réunion, le CX-30 est fourni avec deux boutons et se différencie par la possibilité de gérer une deuxième source simultanément à l’écran et l’ajout de fonctions interactives pour les écrans tactiles (annotation, tableau noir, contrôle du PC…).

Enfin, le CX-50, la référence la plus évoluée, est conçu pour les salles de conférence ou réservées aux comités de direction. Il est également accompagné de deux boutons et dispose des mêmes fonctions et équipements que le CX-30, et plus encore : quatre ports USB, connecteurs SPDIF/jack, entrée HDMI, qualité audio/vidéo sans fil optimale…

Le logiciel d’administration des boîtiers Clickshare, XMS, s’installe sur le cloud ou sur un datacenter local (edge). Il propose quelques fonctions analytiques (taux d’occupation, etc) qui peuvent être utiles à la DSI ou au facility manager. L’ensemble des produits bénéficie d’une garantie de cinq ans. Barco travaille par ailleurs sur des kits Clickshare/visioconférence avec Logitech.

Prix public conseillé : CX-20 : 1950 €, CX-30: 2450 €, CX-50 : 2950 €