Connectivité – BIM : un marché à ne pas négliger !

Les lieux ouverts au public ont pour obligation la mise en accessibilité de leurs installations avant le 1er janvier 2015. Le handicap auditif ne fait pas exception à la règle. Un marché pour les installateurs et intégrateurs courant faible.

On estime à 4 millions le nombre de personnes sourdes ou malentendantes en France. Ce handicap est aussi le premier en nombre de personnes touchées. Qui plus est, l’allongement de l’espérance de vie, tout comme l’utilisation de sources audio à un niveau sonore élevé chez les moins de 18 ans, ont pour conséquence l’augmentation du nombre des personnes connaissant des problèmes de surdité.

La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, a pris en compte ce handicap, en prévoyant que les établissements recevant du public s’équipent de moyens de communication adaptés aux malentendants avant le 1er janvier 2015. La boucle à induction magnétique (BIM) est une réponse adaptée à cette problématique.

Elle consiste en un dispositif de sonorisation qui permet aux malentendants de capter directement les medias audio sur leur prothèse auditive.

Les installateurs et intégrateurs courant faible sont particulièrement bien placés pour effectuer ce type d’installations.

Revue de détail de  solutions disponibles sur le marché…

La suite de cet article est réservée aux abonnés à HABITAT & TECHNOLOGIES. Vous pouvez vous abonner en suivant ce lien

 

A propos Rédaction 2303 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*