Contrôle d’accès : SALTO acquiert l’autrichien Gantner

Javier Roquero, co-fondateur et directeur général du Groupe Salto. Photo : SIM/PdG

SALTO Systems poursuit sa politique de croissance en acquérant opportunément l’autrichien Gantner. Une acquisition qui renforce ses positions, notamment dans les solutions de paiement dématérialisées.

C’est à Irun, au Pays Basque espagnol, dans un petit appartement prêté par un ami, qu’en 2001, un petit groupe de 5 copains se lancent dans l’aventure de la création de l’entreprise qui deviendra Salto Systems. Deux décennies plus tard, le groupe affiche sa présence dans 40 pays, emploie 1200 salariés et livre plus d’un million de points d’accès chaque année. Coutumier des taux de croissance à deux chiffres, le groupe enregistre en 2019 un chiffre d’affaires de 260 millions d’euros (il n’était « que » de 131 millions en 2017).

>LIRE AUSSI SALTO : 1 ère marque mondiale dans le domaine de la serrure électronique

Son développement, Salto Systems le doit notamment à un savant mix croissance organique/croissance externe, une stratégie très tôt mise en place et qui n’a jamais connu de pause. C’est ainsi que SALTO vient d’annoncer le rachat de l’autrichien Gantner, un spécialiste du contrôle d’accès, des solutions de verrouillage électronique et du paiement dématérialisé. Une culture axée sur le client et le service qui positionne Gantner comme partenaire privilégié pour une vaste typologie de clients allant des petites et moyennes entreprises aux structures de grande taille. Les compétences de l’entreprise offrent par ailleurs à SALTO de nouvelles perspectives de marché.

Outre Gantner, ces dernières années, SALTO a ajouté Clay (Pays‐Bas) et Danalock (Danemark) à son portefeuille, renforçant ainsi sa position dans les solutions Cloud et les solutions d’accès mobile orientées client, tels que le système de billetterie et le paiement sans espèces.

La transaction, dont le montant n’a pas été communiqué, a été financée par une combinaison d’augmentation de capital, de financements bancaires et d’espèces. L’augmentation de capital s’élève à 125 millions d’euros et a été souscrite à la fois par les actionnaires existants, tels qu’Alantra (Espagne) et de nouveaux investisseurs comme SOFINA (Belgique), Peninsula Capital (Luxembourg) et FLORAC (France). Les investisseurs financiers détiendront une participation à hauteur de 30 % de SALTO, le reste étant conservé par les membres fondateurs et les dirigeants de SALTO (60 %), et les investisseurs privés (10 %).

Installée à Nanterre dans les Hauts-de-Seine, Salto France est dirigée par Alain Louap. www.saltosystems.com/fr-fr/