En route vers l’Intelligent Building Services

Le nouveau module Chauffage Fil Pilote de Nodon. Illustration : Nodon

Si les équipements techniques ont toujours la cote à IBS, la dimension logicielle prend toujours plus d’ampleur : services, applications et même système d’exploitation.

Internet des objets, IP, cloud, intelligence artificielle, BIM… Ces thèmes qui pénètrent doucement les métiers du bâtiment s’épanouissent à IBS, l’évènement central consacré au Smart Building en France qui vient de souffler sa dixième bougie. Les quelque 7000 visiteurs ont découvert qu’il était maintenant question de BOS, ou Building Operating System. Car, à l’image d’un ordinateur ou d’un smartphone, le bâtiment du futur pourrait comporter un véritable système d’exploitation. Cette couche logicielle, ouverte à tous les partenaires, servirait ainsi de fondation numérique aux applications et aux services à destination des occupants, des mainteneurs, des gestionnaires… Si les perspectives sont prometteuses pour toute la filière, les problématiques revêtent de nombreux aspects : technique (interopérabilité, traitement local, edge ou cloud…), sécuritaire (protection des données…) voire juridique. En outre, à s’inspirer des modèles en vigueur dans l’informatique, les offreurs s’interrogent quant à leur relation avec les GAFAM, ces géants du numérique en situation de phagocyter de nombreux marchés. Seront-ils des concurrents ou des partenaires ?

Rédaction : Frédéric Monflier

Sélection de produits

Hager met en lumière DALI

Jusqu’à présent, le catalogue de Hager ne contenait pas de solution pour piloter l’éclairage dans le tertiaire. Une lacune comblée aujourd’hui par deux passerelles KNX/DALI 1-2 qui rejoignent l’écosystème GTB présenté par le fabricant franco-allemand lors de la précédente édition. Le modèle TYA670W prend en charge DALI1 et se destine aux moyens et gros projets ; le modèle TXA664D est compatible DALI2 et est voué au petit tertiaire. Programmable via ETS, la première passerelle prend en charge 64 produits DALI au maximum et permet de lire leur état via bus KNX. La deuxième passerelle peut être mise en service via le mode «Easy » de Hager. Schématiquement, il s’agit d’un module à quatre sorties KNX/DALI Broadcast, qui pilote 92 produits répartis dans quatre groupes.

Nodon suit le Fil Pilote

La gamme de micro-modules de Nodon accueille un nouveau représentant qui sera particulièrement apprécié sur le marché français : le module Chauffage Fil Pilote, offrant des interactions «smart » avec un radiateur électrique. Celui-ci peut transmettre les six ordres typiques du fil pilote (Confort, Eco, Hors gel, etc) et permet de construite un scénario domotique s’il est associé à un détecteur d’ouverture de fenêtre par exemple. Nodon reste fidèle au protocole EnOcean, même si l’industriel prépare une nouvelle gamme de modules, d’interrupteurs et de détecteurs communiquant par Zigbee 3.0, compatibles Alexa…. et fonctionnant toujours sans pile.

ABB adopte le protocole IzoT

S’ajoutant au KNX et au LON, le protocole IzoT, qui combine le LonWorks et le BACnet sur un même câble RJ45, fait son entrée dans la gamme Aïron d’ABB, consacrée à la gestion multi-métiers. L’arrivée de capteurs «beacon», dédiés aux applications de géolocalisation, est une autre nouveauté à signaler. Voici une brique supplémentaire dans l’offre de services des partenaires d’ABB dans le Smart Building, à savoir Orange Business Services et Prestige Distribution.

Sauter imbrique GTB et cloud

L’ECOS 504-IoT est un serveur BACnet programmable, hébergeant une passerelle BACnet/MQTT. Son rôle consiste à établir une liaison entre un cloud et les réseaux techniques d’automatisation internes aux bâtiments. Une commande provenant d’un cloud public, par ce biais, est donc capable d’interagir avec un équipement BACnet appartenant à la GTB. Exemple typique : le pilotage à la voix, via une enceinte à reconnaissance vocale et un service Google ou Amazon Alexa, de l’éclairage ou de la ventilation. Ce boîtier se monte sur rail DIN et est équipé de deux ports Ethernet et de deux connecteurs RS-485/bus SLC.

KNX emprunte la voie aérienne avec Theben

Les trois micro-modules encastrables qui font leur apparition dans le catalogue de Theben ont la particularité d’employer le protocole KNX RF.  Le premier, référencé DU1 RF KNX, est dédié à la variation de l’éclairage et détecte automatiquement la charge. Le deuxième, SU1 RF KNX, est un actionneur de commutation également à destination des applications d’éclairage. Le dernier modèle, JU1 RF KNX, se consacre au pilotage manuel ou automatique d’un store ou d’un volet roulant.

Plus d’informations à découvrir dans la prochaine édition « papier » de SMART INTEGRATIONS MAG – N°37 datée novembre / décembre 2019. Profitez en pour vous abonner.

A propos Rédaction 1644 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.