Eutelsat investit dans les services IoT via satellite

Smart Intégrations Mag, Audio, Vidéo, Sécurité, Smart Building et Réseaux – Flotte ELO d'Eutelsat.
La constellation comptera 25 nano-satellites ELO à l'horizon 2022. Illustration : vue d'artiste, Eutelsat

A l’occasion du salon IoT Solutions World Congress de Barcelone, Eutelsat a annoncé, d’une part, le lancement d’un service de connexion par satellite pour l’Internet des Objets (IoT) baptisé « Eutelsat IoT FIRST » et, d’autre part, avoir donné son feu vert au lancement de la constellation de nano-satellites ELO.

Eutelsat IoT FIRST fonctionnera d’abord en bande Ku depuis les satellites géostationnaires de l’opérateur et s’adressera aux entreprises telles que les fournisseurs de services par satellite, les opérateurs de télécommunications et les fournisseurs de services IoT, avec des tarifs comparables à ceux des services IoT basés sur les réseaux cellulaires.

Ce nouveau service associe les terminaux, ainsi que les segments spatial et terrestre, le tout adossé à une architecture de fourniture de services basée sur des interfaces de programmation applicative (API). Cette offre s’adresse à de nombreux marchés, de la distribution à la banque et à la sécurité, en passant par l’énergie, les mines et l’agriculture. Eutelsat IoT FIRST fonctionne également comme un service de raccordement à l’IoT, grâce auquel les opérateurs de télécommunications peuvent connecter des stations et des passerelles à leur réseau. Le service connecte pour le moment des équipements fixes mais s’étendra aux équipements mobiles.

L’infrastructure au sol repose sur des équipements et plateformes hébergés dans des téléports implantés dans les quatre coins de la planète, surveillées et contrôlées en permanencepar l’équipe en charge de la fourniture des services d’Eutelsat à Turin en Italie.

Partenariat avec Sigfox

Par ailleurs Eutelsat a donné le coup d’envoi au lancement de la constellation de nano-satellites ELO en orbite basse qui déploiera une couverture mondiale également pour l’IoT. Une première série d’engins a été commandé à Tyvak International (Elo Alpha), Loft Orbital (Elo 1 et 2) et Clyde Space (Elo 3 et 4) qui seront lancés entre 2020 et 2021 et seront en service commercial dès leur mise en orbite. Si la phase test est concluante, d’autres satellites seront lancés pour constituer une flotte de 25 à l’horizon 2022. L’investissement prévoit un coût par satellite de pas un million d’euros. Le premier nano-satellite Alpha Elo doit être mis sur orbite au début 2020 pour valider les performances techniques de diverses formes d’ondes utilisées entre l’engin et les objets au sol.

L’orbite basse est particulièrement bien adaptée au traitement des signaux émis par les objets connectés car elle offre un lien satellite en tout point du globe et est complémentaire des réseaux IoT terrestres, sans impact sur le coût ni la consommation énergétique des objets. Associer le satellite à l’IoT terrestre sera essentiel pour réaliser les économies d’échelle nécessaires au déploiement de l’IoT par satellite. Eutelsat se positionne donc comme partenaire des intégrateurs IT et opérateurs terrestres souhaitant proposer à leurs clients une couverture mondiale. Un premier engagement stratégique avec Sigfox, acteur majeur de l’IoT présent dans 65 pays, a été signé pour déployer des objets connectés hybrides à connectivité terrestre et satellitaire.

Sigfox intègrera ainsi la couverture mondiale de  la constellation ELO dans son portefeuille de services, pour des applications de e transport maritime, de logistique, ou encore de sécurité des personnes en cas d’urgence.

A propos Rédaction 1664 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.