Facteur d’hygiène : gardez vos équipements audiovisuels propres !

Eviter la propagation du Coronavirus passe aussi par quelques gestes simples quant à la parfaite hygiène des écrans. Photo : Philips DPS

Écrans tactiles, télécommandes et tout ce qui a un interrupteur physique… en ces temps troublés, garder les équipements AV propres et exempts de bactéries n’a jamais été aussi vital. Philips PDS propose un Vade-mecum pour aider à atténuer la menace des germes.

En moyenne, nous prenons nos téléphones portables 58 fois et les touchons jusqu’à 2 617 fois par jour. Pour la plupart d’entre nous, passer un appel, lire un e-mail, envoyer un message ou poster un Tweet, est quelque chose que nous faisons sans réfléchir. Mais saviez-vous qu’un téléphone portable transporte jusqu’à 9 000 fois plus de germes qu’un siège de toilette ?

Il y a pire… Si vous utilisez un ordinateur de bureau ou un ordinateur portable, votre clavier peut être jusqu’à 20 000 fois plus sale qu’un siège de toilette ! On observe des statistiques similaires pour de multiples autres objets du quotidien, notamment les écrans tactiles utilisés dans les Fast-foods pour commander aliments et boissons, les gares, les aéroports pour la billetterie ou encore les écrans « point de vente ».

Les équipements audiovisuels sont donc un terrain potentiellement fertile pour le COVID-19. Des téléviseurs professionnels, qu’ils soient utilisés dans des environnements commerciaux ou dans plus de 15,5 millions de chambres d’hôtel dans le monde, en passant par les écrans interactifs dans les écoles et les entreprises, les LED, la signalisation numérique dans les commerces de détail et autres, les moniteurs et les écrans tactiles, jusqu’aux télécommandes – la liste est sans fin – tous nécessitent une certaine forme de contact humain, que ce soit directement (physique) ou indirectement, via des ordinateurs portables, des tablettes ou des PC.

L’hygiène des écrans interactifs

Avant même l’apparition du Coronavirus, l’hygiène des écrans interactifs était une préoccupation majeure pour beaucoup. Un rapport du site Kiosk Marketplace publié l’année dernière a révélé que plus de 70% d’entre nous étaient déjà préoccupés par l’utilisation des écrans tactiles publics. L’enquête en ligne qui visaient à faire prendre conscience aux participants que 80% des infections bactériennes provenaient de ce que les gens touchent, leur demandait d’indiquer laquelle des diverses situations de libre service les concernait le plus.

Les distributeurs automatiques de billets ont suscité le plus de préoccupations parmi les participants, 72% d’entre eux citant les distributeurs automatiques de billets comme posant le plus grand risque. Les écrans d’enregistrement des hôpitaux étaient au deuxième rang avec 70%, suivis de 58% pour les écrans tactiles des Fast-Foods et les bornes libre service des supermarchés. Les kiosques d’enregistrement à l’aéroport et à l’hôtel ont tous deux obtenu 40%.

COVID-19 et AV

Mettre désormais l’accent sur les problèmes de santé et de sécurité liés au coronavirus et sur l’importance de garder les articles électroniques propres, contribuant à réduire le risque de germes et de bactéries potentiellement dangereux, n’a jamais été aussi important.

L’OMS (Organisation mondiale de la santé) explique que le COVID-19 peut se transmettre d’une personne à l’autre par de petites gouttelettes provenant du nez ou de la bouche qui se propagent lorsqu’une personne atteinte de COVID-19 tousse ou expire. Ces gouttelettes peuvent, si elles ne sont pas stoppées par un masque par exemple, atterrir sur des objets et des surfaces avoisinantes. D’autres personnes peuvent ensuite contracter le COVID-19 en touchant ces objets ou surfaces, puis en touchant leurs yeux, leur nez ou leur bouche.

On sait encore peu de choses sur la durée pendant laquelle le COVID-19 peut rester contagieux sur les surfaces « dures », mais des études ont suggéré que d’autres coronavirus, comme le SRAS et le MERS, peuvent rester en vie jusqu’à trois heures dans l’air et jusqu’à deux ou trois jours sur des surfaces en métal, verre et plastique.

La réduction du risque d’infection a toujours été une obsession dans le secteur de la santé, c’est pourquoi les téléviseurs de chevet Philips comprennent un verre hydrophobe, un boîtier antimicrobien et aucun bouton surélevé, mais en matière d’hygiène, d’autres produits, y compris des écrans interactifs comme le Philips Gamme T-Line, nécessite une vigilance accrue.

Agir contre les écrans infectés

Compte tenu du climat actuel, Philips Display Professionnel Solutions propose quelques suggestions de base sur la façon de garder votre équipement AV propre, en réduisant le risque potentiel de COVID-19 et de tout autre germe. Certains sembleront évidents, certains sont déjà une pratique courante, tandis que d’autres peuvent donner matière à réflexion.

La meilleure façon de stopper la propagation du coronavirus est de mettre en oeuvre des actions simples mais efficaces, vous assurant de vous laver les mains soigneusement (pendant au moins 20 secondes) et d’éviter la dispersion des gouttelettes de la toux ou des éternuements. La réalité est que de telles pratiques ne sont ni une garantie, ni totalement probantes. Alors, que pouvez-vous faire d’autre ?

Les hôteliers doivent s’assurer qu’écrans et télécommandes soient régulièrement nettoyés et désinfectés. Photo : Philips PDS

Nettoyez vos écrans !

Pour les entreprises proposant l’utilisation d’écrans tactiles aux clients dans leurs locaux, un nettoyage régulier est essentiel. De même, pour ceux qui utilisent des écrans tactiles dans le cadre de leur entreprise – installateurs et revendeurs compris -, il existe un certain nombre de méthodes et de produits qui peuvent vous aider.

Lingettes antibactériennes

La méthode la plus pratique pour nettoyer en toute sécurité un élément électrique consiste à utiliser un produit antibactérien. Il y a beaucoup de choix – bien que très en demande.

Pour les écrans (tous types), le moyen le plus efficace et le plus accessible pour lutter contre les germes indésirables consiste à utiliser un simple nettoyage d’écran. Il est important que vous choisissiez une marque spécialement conçue pour éliminer les germes (mots clés : alcool, antibactérien), par opposition à un produit simplement à base d’eau (lingettes humides pour bébé) pour que votre écran soit propre et brillant.

Si vous pensez qu’une surface peut être infectée, ou même simplement pour une bonne pratique, nettoyez-la puis nettoyez-vous les mains.

Mousse

Bien que les lingettes antibactériennes soient parfaites pour nettoyer les surfaces planes, elles ne sont pas toujours suffisantes pour les équipements comportant plusieurs petites pièces, des zones inaccessibles ou même une sensibilité élevée à l’humidité.

Comme indiqué précédemment, un clavier d’ordinateur, s’il n’est pas traité, est un festival de saleté et de crasse au-dessus et en dessous. Une toux rapide dans la main, un éternuement inattendu, des morceaux de nourriture et, dans des situations commerciales, plusieurs utilisateurs peuvent rapidement aggraver le problème.

De nombreux microbiologistes recommandent que nous nettoyions tous nos bureaux et claviers au moins une fois par semaine, tandis que certains vont encore plus loin, suggérant au moins une fois par jour. Avec le climat actuel, nous recommandons cette dernière recommandation – au minimum.

Dans ces cas de figure, l’utilisation d’une mousse antibactérienne non abrasive fera l’affaire. Attention, la plupart ne conviennent pas au nettoyage des écrans. Notez également que, pour les petites zones difficiles d’accès, des accessoires de nettoyage supplémentaires, tels que des tampons de nettoyage, peuvent être utiles.

Dans l’entreprise, les équipements AV des salles de réunion et autres huddle-rooms, entre autres, doivent nécessairement faire l’objet de nettoyages réguliers au cours de la journée. Photo : Philips PDS

Votre trousse personnelle d’hygiène audiovisuelle

Il existe, bien sûr, d’autres méthodes que vous pouvez adopter pour réduire, sinon éliminer, le contact avec des surfaces infectées :

Stylet

En plus des nettoyages d’écran réguliers, pour ceux qui utilisent au quotidien un écran tactile interactif (y compris les tablettes), utiliser un stylet personnel aidera à réduire l’interaction directe, ce qui réduira davantage le risque.

Gants

Si vous le souhaitez, vous pouvez également aller plus loin et adopter une pratique stricte en portant des gants compatibles écran tactile, éliminant à nouveau pratiquement tout contact direct avec la peau. Bien sûr, il est essentiel que ces gants soient régulièrement nettoyés et retirés avant tout contact avec vos propres parties du corps, c’est-à-dire se gratter un œil, se toucher la bouche ou lorsque vous faites un détour aux toilettes…

Recevoir une livraison

Bien sûr, de nombreuses personnes s’inquiètent également des livraisons qu’ils reçoivent et de la possibilité que celles-ci soient porteuses d’une infection. Dans le secteur AV Pro, nous recevons beaucoup de livraisons de l’étranger. Cependant, l’OMS estime que la probabilité qu’une personne infectée contamine des marchandises est faible et le risque d’attraper le virus qui cause le COVID-19 à partir d’un colis qui a été déplacé, voyagé et exposé à différentes conditions et températures reste faible.

Cependant, un nettoyage rapide peut aider à réduire davantage les risques et à assurer la tranquillité d’esprit à l’arrivée et lors de l’utilisation ultérieure.

Source : Philips Professionnal Display Solution

A propos Rédaction 1731 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.