Grand Paris : ABB écrit le futur de la Smart City

Smart Intégrations Mag, Audio, Vidéo, Sécurité, Smart Building et Réseaux – Vue de Paris
Le Grand Paris, des chantiers hors normes, auxquels ABB prend toute sa part. Photo Adobe Stock

Particulièrement actif dans le projet du Grand Paris, ABB déploie ses technologies intelligentes sur des chantiers de très grande envergure que cela soit dans l’industrie, la mobilité décarbonée ou le bâtiment. Tour d’horizon de l’implication d’un grand groupe de la filière électrique dans l’écriture de la ville intelligente.

Acteur de la filière électrique, ABB est un groupe industriel helvético-suédois de 147.000 salariés (en 2019), implanté dans une centaine de pays, avec une présence française qui ne représente pas moins d’une vingtaine de sites (production, R&D, maintenance et réseau commercial) et un siège social basé à Cergy en région Île-de-France, siège qui n’est pas le seul site francilien, un second est situé aux Ulis et un espace client a récemment été ouvert dans Paris intramuros.

Le chantier du Grand Paris

Le groupe est très investi dans le Grand Paris, le projet pharaonique imaginé par le président de la République Nicolas Sarkozy en 2008. L’objectif est de transformer l’agglomération parisienne en une grande métropole mondiale du XXIe siècle afin d’améliorer le cadre de vie des habitants, de corriger les inégalités territoriales et de construire une ville durable. Philippe Palluel est directeur Grand Paris chez ABB. C’est donc à lui qu’incombe la lourde mission de fédérer les différentes équipes travaillant sur plusieurs projets souvent considérables. Certains d’entre eux sont plus avancés que d’autres.

Le métro automatique par exemple, lui, est sur les rails, si l’on peut dire. Il se rattache à des marchés passés sur lesquels l’entreprise était positionnée. « Les grands marchés n’ont commencé à se concrétiser que courant 2019 », explique Philippe Palluel. « Si l’on considère les J.O., c’est seulement à cette même date que les concours ont été lancés. » Ce fonctionnement par phase a l’avantage d’étaler les chantiers dans le temps.

Alors que le Grand Paris a fêté son 10ème anniversaire, certains projets sont en cours de construction alors que d’autres sont à peine signés. Les projets avancent progressivement, certains, plus emblématiques, comptant plusieurs centaines de milliers de m2, prennent plusieurs années pour sortir de terre. Dans l’ensemble des chantiers du Grand Paris, ABB se positionne sur trois marchés : l’industrie, la mobilité décarbonnée et le bâtiment.

L’industrie : le marché historique

« Historiquement, c’est notre premier marché », explique Philippe Palluel. « En Île-de-France, il ne s’agit plus d’usines telles qu’on les a connues par le passé, on retrouve aujourd’hui ce que l’on appelle les « utilities » qui regroupent le traitement de l’eau, de la chaleur, le réseau froid, la méthanisation, les incinérateurs… ». ABB adresse une offre de produits de type industriels, des moteurs, des réacteurs, des systèmes de contrôle, de l’instrumentation et, bien entendu, de l’électrification. Tous ces produits ont bien sûr intégré le numérique. 


« Aujourd’hui, grâce à des partenariats tels que ceux conclus avec IBM et Microsoft, nous injectons de la maintenance prédictive dans nos solutions afin d’être proactifs sur la survenue d’incidents »

Philippe Palluel, directeur Grand Paris chez ABB


« Aujourd’hui, grâce à des partenariats tels que ceux conclus avec IBM et Microsoft, nous injectons de la maintenance prédictive dans nos solutions afin d’être proactifs sur la survenue d’incidents », poursuit le directeur Grand Paris de ABB. « Pour ce faire, nous avons truffé nos produits de capteurs intelligents qui gèrent des données que nous exploitons au travers de plateformes logiciels. Sur les grands projets du Grand Paris, ceux concernant la modernisation des incinérateurs par exemple, nous avons engrangé des commandes par rapport à ces nouvelles fonctionnalités.»

Mobilité décarbonée

C’est un marché sur lequel ABB est positionné depuis quelques années à travers les infrastructures de recharge, notamment les recharges rapides, au-delà de 22 kW et jusqu’à une offre ultra rapide de 350 kW, créneau sur lequel ABB s’est spécialisé. Ce domaine un peu à part jusqu’à maintenant est rattrapé par un marché toujours plus demandeur. Tous les véhicules commercialisés à ce jour utilisent en effet des batteries de plus en plus importantes, soit avec des temps de recharge plus longs soit avec des puissances plus fortes pour conserver des temps de recharge plus réduits. « Aujourd’hui, le marché est en parfaite adéquation avec l’offre ABB », se réjouit Philippe Palluel. « Nous récupérons les fruits de notre stratégie avec des résultats qui vont largement au-delà de nos attentes. Les transports en commun, de type bus, notamment, sont particulièrement séduits par notre offre. Nous sommes donc bien positionnés sur ce marché de la nouvelle mobilité décarbonée ».

Il faut voir que la métropole du Grand Paris, et Paris aussi, ont décidé de créer une zone à faible émission, c’est-à-dire 0 diesel en 2024 puis 0 essence en 2030. Il faut donc trouver les solutions dès aujourd’hui. Les premières commandes de bus arrivent et, bien entendu, des modernisations des dépôts par la même occasion. ABB est partie prenante pour la fourniture de chargeurs de haute puissance pour les bus électriques. Lors des 27ème rencontres nationales du transport public qui se sont tenues à Nantes en octobre 2019, il a été présenté un bus de 24 m avec double articulation, 100% électrique entièrement équipé par ABB, c’était une première en Europe. « Nous sommes également positionnés sur le marché du transport de marchandises, la fameuse logistique urbaine, une thématique d’aujourd’hui », poursuit Philippe Palluel. « Nous travaillons à des solutions sur route et sur voies navigables (connexions à quai, hybridation des navires aujourd’hui 100% diesel et, bien sûr, des bateaux 100% électriques). Enfin, signalons que ABB est également impliqué dans les véhicules à pile à combustible. »

Le bâtiment au sens large

Enfin, ABB s’intéresse indifféremment à tous les types de bâtiments, qu’ils soient tertiaires ou résidentiels (70.000 logements sur 15 ans comme le prévoit la loi du Grand Paris), qu’il concerne la logistique, la santé, des équipements publics ou privés… Nous retrouvons là tous les acteurs du secteur, les promoteurs notamment. Bien entendu, ABB est présent sur le marché de la distribution électrique, son métier historique, qui s’est digitalisé.

>LIRE AUSSI « Notre ADN est en phase avec la définition du label R2S », Franck Mouchel, ABB

Aujourd’hui, un tableau électrique gère des données et permet de faire de la maintenance prédictive à l’instar de ce qui est fait dans l’industrie. « On peut notamment évaluer l’usure des disjoncteurs et ainsi éviter l’incident le jour où on le sollicitera. Evidemment, nous sommes présents dans le volet énergétique avec la surveillance des consommations et le transport des données vers des tableaux de bord. De la digitalisation classique, en quelque sorte », conclut Philippe Palluel.


L’environnement « Formation » de L’eXperience@Paris, d’ABB. Photo DR

Avec L’eXpérience@Paris ABB, s’offre un showroom immersif

Le 21 janvier dernier, ABB a inauguré son tout nouveau Showroom immersif baptisé L’eXpérience@Paris. Si la période de confinement qui a suivi de peu cette ouverture est venue contrarier le fonctionnement du lieu, ce dernier rouvre ses portes pour de bon.  Espace client situé en plein cœur de Paris, l’adresse a également vocation à accueillir des salariés d’ABB en mode Coworking.  

En ouvrant son eXpérience@Paris, ABB ambitionne mettre en valeur des produits et réaliser des démonstrations commerciales de façon élégante à destination de clients, d’architectes, de bureaux d’études, d’intégrateurs… Pour faire partager une expérience immersive aux visiteurs, trois univers – Smart Home, Smart Building et Smart Industry -, mêlant solutions et innovations digitales, ont été réalisés. Pour ce faire, plusieurs environnements ont été reconstitués grandeur nature : un appartement pour les solutions résidentielles, un bureau pour celles dédiées au Smart Office, une chambre d’hôtel pour les fonctionnalités Hospitality.

Bien sûr, l’industrie, marché historique d’ABB dispose de son propre environnement. La formation n’a pas été oubliée non plus avec la présence d’un Training Lab. Pour en savoir plus.