Solutions de sécurité intégrées : décryptage de Matthieu Lucas (Bosch)

L’offre de solutions de sécurité intégrées s’élargit très sensiblement. Pour mieux comprendre cette tendance nous avons sollicité l’éclairage de Matthieu Lucas, Security Product Manager, chez Bosch, un expert du domaine.

SIM : Qu’entend-on précisément par : solution de sécurité intégrée ?

Matthieu Lucas : Une solution de sécurité intégrée permet, selon nous, de centraliser tout ou partie des métiers de la sécurité dans un outil logiciel ou encore de faire communiquer différents outils pour des échanges d’informations permettant d’optimiser le travail des opérateurs des systèmes de sécurité en question.

Dans les deux cas, le rôle de l’IP est crucial. Auparavant, l’interaction entre les divers métiers de la sécurité (intrusion, vidéo, contrôle d’accès, etc…) était essentiellement basée sur des échanges binaires via des entrées d’alarmes et des relais physiques. Ainsi, la valeur de ces échanges était particulièrement limitée. Avec l’IP, les interactions vont bien au-delà d’échanges binaires (une alarme est présente ou non), on peut ainsi voir un système de contrôle d’accès envoyer une information d’ouverture de porte acceptée ou refusée, accompagnée, pourquoi pas, d’un numéro de badge, ou de toute autre information importante, en utilisant cette information dans un système vidéo, on peut ainsi adosser un enregistrement vidéo à une information qui permettra de trouver rapidement une vidéo correspondant à un évènement (grâce aux informations envoyées par le système de contrôle d’accès.

Quels domaines de la sécurité sont concernés : vidéosurveillance, contrôle d’accès, alarme incendie, détections diverses… ?  Est-il possible d’intégrer ces différents domaines « à la carte » ?  Combien de domaines peut-on intégrer, par exemple est-il possible d’intégrer l’ensemble de ces domaines sur une même plateforme ?

– En soi tous les domaines peuvent être concernés. Dès lors qu’une caméra surveille une zone couverte également par un système incendie, intrusion ou encore de contrôle d’accès, intégrer les différents systèmes cohabitant sur les mêmes zones de surveillance présente un intérêt.

– Bien entendu, il n’y pas forcément une nécessité absolue à faire communiquer tous les métiers ensemble, et on peut aussi bien retrouver des installations où seule une centrale intrusion sera intégrée au logiciel de vidéosurveillance.

– De manière générale, si l’ensemble des domaines de la sécurité doivent être intégrés au sein d’une plateforme, il s’agira d’utiliser un logiciel d’hypervision plutôt qu’un système appartenant à l’un des domaines spécifiques qui intègre les autres, l’avantage principal du système d’hypervision étant de pouvoir à tout moment faire évoluer un des domaines sans pour autant changer l’outil de travail des utilisateurs.

L’intégration des systèmes implique-t-elle obligatoirement la mise en œuvre d’une solution de supervision ? 

Pas nécessairement. Comme dit précédemment, l’intégration des systèmes ne signifie pas obligatoirement l’emploi d’un superviseur ou hyperviseur. Souvent l’intégration sera réalisée en arrière-plan en faisant communiquer des domaines entre eux, au travers d’API (Application Programming Interface) pour transférer de l’information, par exemple envoyer une information d’alarme d’une centrale intrusion vers le système vidéo, ou encore à des niveaux beaucoup plus bas, envoyer une information directement vers une caméra mobile pour lui demander de réaliser une action particulière.

Quelle est l’offre de Bosch dans le domaine des solutions de sécurité intégrées ? 

Bosch propose avant tout une solution de vidéosurveillance ouverte, le BVMS (Bosch Video Management System) intégrant nos centrales intrusion B/G series et depuis peu notre système de contrôle d’accès. Cela permet aux utilisateurs de limiter le nombre d’interfaces graphiques et ainsi de réduire les besoins en termes de formation et d’augmenter l’efficacité des utilisateurs.

Et au-delà de l’intégration dans un même système de différents métiers de la sécurité, notre offre logiciel et matériel est conçue pour permettre une intégration via nos différentes API, rendant possible la communication avec le BVMS mais aussi directement avec les caméras.

Bosch a-t-il un réseau de distribution et d’intégrateurs spécifiques à cette offre ?

Tous nos partenaires ont accès à notre offre logicielle et à nos solutions de sécurité intégrée via notre réseau de distribution et d’intégrateurs partenaires. La liste de nos revendeurs est disponible sur notre site web dans l’onglet « Partenaires »

Quel marché vise Bosch ?

Même si nous avons verticalisé notre approche du marché de la sécurité pour apporter des réponses bien spécifiques aux besoins de certains utilisateurs, nous disposons de solutions suffisamment souples et ouvertes pour répondre à de nombreux types d’installations, sur les petites installations en permettant justement d’apporter des solutions intelligentes et intégrant la vidéo, l’intrusion et le contrôle d’accès, comme sur les installations de grande envergure grâce à notre ouverture et en travaillant de concert avec nos partenaires technologiques.

Propos recueillis par Patrice de GOY – Photo : Bosch

A propos Rédaction 1638 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.