La course aux antennes râteaux pour rattraper TF1

Smart Intégrations Mag, Audio, Vidéo, Sécurité, Smart Building et Réseaux - Jean-Charles Gomichon, antenniste dans l'Allier (03)
Jean-Charles Gomichon, antenniste dans le département de l'Allier (03). Photo : PG

L’arrêt de la diffusion des chaînes de TF1 par Canal+ impacte plusieurs millions de téléspectateurs.  En colère ou désabusés, ils sont de plus en plus nombreux à chercher une solution de secours auprès des antennistes.

« Depuis vendredi, les appels téléphoniques ne concernent quasiment que ce sujet », explique Sylvie Bergeret, gérante de Bergeret Diffusion, grossiste en courant faible implanté à Seichamps à proximité de Nancy (Meurthe-et-Moselle). « Sans parler de harcèlement, nos clients antennistes sont de plus en plus sollicités pour régler au plus vite le problème ». Même son de cloche dans la campagne bourbonnaise. « Si une majorité des clients attendent avec résignation une solution qu’ils espèrent prochaine à ce conflit qui leur échappe, certains perdent patience », explique Jean-Charles Gomichon antenniste installé à Chambérat, à proximité de Montluçon dans l’Allier. « J’ai même reçu l’appel d’un client furieux à 23 h ! », ajoute-t-il. Le conseil de ces deux professionnels est de ne pas s’emballer car la bataille très médiatique que se livrent le diffuseur et les opérateurs ne devrait pas durer.  En revanche, si les clients insistent, « je conseille l’antenne râteau lorsqu’ils sont situés dans une zone couverte par le signal de la TNT, explique Sylvie Bergeret, c’est une honnête solution de secours, c’est un mode de réception pérenne, qui ne dépend d’aucun opérateur et, qui plus est, ne souffre pas des aléas des intempéries, de la neige notamment. Ce qui n’est pas le cas du satellite ». En revanche, dans une zone blanche, pas d’hésitation, le satellite reste la seule solution. « Dans ce cas, je propose FRANSAT, puisque TNTSAT ne diffuse plus les chaînes de TF1, explique Jean-Charles Gomichon. Si mon client était équipé TNTSAT, je réoriente sa parabole vers AB3 [positionné à 5° Ouest] et je propose un nouveau décodeur. » D’ailleurs, FRANSAT vient de faire passer opportunément le message qu’il ne couperait pas le signal de TF1.

Un conflit qui tombe mal pour TNTSAT

Ce conflit tombe plutôt mal pour TNTSAT (Groupe Canal+) dont les prix des kits de réception ont récemment augmenté suite a une problématique de carte d’accès. En raison de prévisions de ventes trop optimistes, les fabricants de décodeurs TNTSAT se sont retrouvés avec d’importants stocks d’invendus sur les bras après le passage au tout MPEG-4 en 2016. Problème, la carte qui gère les droits d’accès aux programmes a une validité limitée dans le temps et doit être changée tous les 4 ans. En clair, un terminal TNTSAT « trop ancien » voit la durée de vie de sa carte amputée, à un moment donné, au prorata du temps écoulé en stock. Les fabricants n’ont donc d’autre choix que d’effectuer un changement de carte. Mais c’est une opération qui a un coût car Viaccess, propriétaire du système de contrôle d’accès de TNTSAT, ne fait pas cadeau de ses prestations… Résultat, les terminaux TNTSAT ont vu leur prix augmenter de 4 à 5 € suivant les modèles.

Tous les publics sont concernés, observent Sylvie Bergeret et Jean-Charles Gomichon, aussi bien les jeunes téléspectateurs accros à leurs séries que les seniors frustrés de ne plus recevoir leurs émissions fétiches au premier rang desquels les jeux. Quoiqu’il en soit, cette bataille qui prend littéralement en otage les téléspectateurs, fait l’éclatante démonstration que l’antenne râteau, que certains enterrent volontiers, est une garantie d’indépendance vis-à-vis de ce type de conflits d’intérêts.

Rédaction : Patrice de Goy

A propos Rédaction 1644 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*