« Le concept de plateforme est au cœur de la stratégie de Mobotix », Patrice Ferrant

Patrice Ferrant est en charge des marchés français, d'Afrique du Nord & Ouest chez Mobotix. Photo Mobotix

Dans la mouvance de l’évolution du métier de la vidéo, Mobotix, qui y tient une place à part, peaufine son fonctionnement en mode « solutions », affine sa stratégie de diversification et met en avant sa plateforme. Explications de Patrice Ferrant, Regional Sales Manager France, Afrique du Nord & Ouest chez Mobotix France.

Pouvez-vous nous dire comment Mobotix traverse la crise sanitaire ?

Nous nous sommes diversifiés depuis un certain nombre d’années sur plusieurs champs d’application de nos produits, notamment sur la mesure de la température corporelle. Une première demande m’avait été faite en 2016 par un aéroport, en Afrique, dans le cadre de la lutte contre Ebola. Nous avons alors développé des solutions qui, aujourd’hui, dans le contexte de crise sanitaire que nous vivons, connaissent une forte demande. Si la vidéo a été freinée par le premier confinement, la forte croissance des ventes de caméras thermiques à mesure de température corporelle mais aussi celles des caméras thermiques à détection incendie ont plus que compensé le manque à gagner.

>LIRE AUSSI Les ambitions européennes du duo Konica Minolta / Mobotix

Et puis, la stratégie de développement de Mobotix, entamée depuis trois ans avec l’arrivée de Konica Minolta, a transformé notre catalogue qui s’est étendu. D’une manière générale, là où certains de nos confrères subissent plus le marché, principalement sur le segment des produits d’entrée de gamme (des produits souvent copiés collés), nous sommes très peu touchés.

Quelle est la stratégie de développement de Mobotix ?

Elle suit plusieurs axes. Le premier, c’est la diversification des offres. Tout d’abord une offre d’entrée de gamme autour de la gamme Mx Move qui répond aux demandes des clients qui ne veulent que de la vidéo avec des caméras traditionnelles. Deuxième famille de produit, la gamme Mx Cloud. Elle s’adresse à des clients qui souhaitent ne plus avoir d’équipements à enregistreurs chez eux et préfèrent s’appuyer sur le VSAs ou la vidéosurveillance en mode hébergé.

>LIRE AUSSI S74, le nouveau système modulaire de Mobotix

Notre troisième offre correspond à la nouvelle gamme Mx6 qui embarque de l’IA. C’est l’évolution de l’ancienne gamme de caméras intelligentes Mx6 avec une différence majeure, elle est conçue « Secure by design » car lorsque l’on embarque de l’IA, on doit s’affranchir des failles de sécurité informatique. C’est la raison pour laquelle nous avons fait évoluer notre plateforme vers des certifications cyber.

Le concept de plateforme fait-il partie intégrante de votre stratégie ?

Le concept de plateforme est au cœur de notre stratégie, l’objectif étant de toujours faire évoluer les fonctionnalités logicielles de nos produits et solutions. Nous sommes passés du métier de fabricant de caméras à celui de fournisseur de solutions notamment dans les différents verticaux que sont la santé, l’industrie et le recyclage.

>LIRE AUSSI Mobotix Cloud et Mobotix Creator : le cloud et l’IA en renfort

C’est une évolution naturelle qui n’est pas nouvelle chez nous. Nous embarquons une vingtaine d’algorithmes métiers dans notre plateforme Mx10, à la fois la plus puissante et reprogrammable et nous l’avons ouverte aux développeurs. Nous souhaitons aussi favoriser le travail en réseau avec nos partenaires technologiques et nos partenaires solutions. Mx Management Center, le VMS que nous éditons, s’intègre également dans notre stratégie de plateforme. Il s’interface notamment avec ceux des deux grands éditeurs que sont Milestone et Genetec avec lesquels nous avons de forts liens de partenariats.

Quelle est la typologie de vos clients ? Evolue-t-elle ?

Il faut comprendre que les métiers de la vidéo et du contrôle d’accès ont beaucoup évolué avec l’emprise qu’exerce sur eux l’informatique, l’IT et l’IP. D’une part, on trouve les « poseurs » qui vont chercher des offres comme nos gammes Mx Move pour « poser » des caméras et des enregistreurs d’entrée de gamme. On trouve ensuite ceux qui cherchent à se différencier, à apporter de la valeur ajoutée. Ce sont souvent des installateurs qui viennent de l’IT. Enfin, on trouve les installateurs en sécurité, souvent chahutés car victimes de batailles de prix. Une situation qui les amène à rechercher de la valeur ajoutée. C’est ainsi qu’en interne leurs équipes évoluent, changent, se forment afin de monter en gamme avec une offre qui peut leur apporter plus de valeur ajoutée autour d’une solution, d’un système. C’est ce profil d’installateurs, cherchant à monter en compétence et à évoluer vers l’intégration, que nous voyons arriver.