Face au Covid-19, le marché de l’AV Pro n’est pas au point mort

Smart Intégrations Mag, Audio, Vidéo, Sécurité, Smart Building et Réseaux - Solutions collaboratives Poly 4K
Photo : Poly

L’association professionnelle Avixa publie une enquête hebdomadaire afin d’évaluer l’impact de la pandémie du Covid-19 sur le secteur de l’AV Pro. Des tendances commencent à se dessiner.

Le secteur audiovisuel professionnel doit faire face à une nouvelle réalité. Aussi rapidement que le nouveau coronavirus se répand à travers le monde, les fournisseurs de solutions AV (intégrateurs, concepteurs, fabricants, distributeurs, prestataires de services, sociétés évènementielles) et leurs clients (utilisateurs finaux) ont commencé à en ressentir les effets selon une nouvelle enquête hebdomadaire de l’association professionnelle Avixa Market Intelligence.

Dans cette étude de conjoncture réalisée auprès des membres d’Avixa, du 17 au 19 mars, 87% des fournisseurs AV et 83% des utilisateurs finaux AV déclarent que leur entreprise ressent un impact négatif de la pandémie de covid-19. Environ un tiers d’entre eux le qualifient « d’impact négatif important ».

Cela dit, tout indique que le secteur n’est pas au point mort. Alors que la grande majorité des personnes interrogées ont indiqué que leur entreprise s’était ajustée en réduisant les déplacements, en reportant ou annulant les événements, en réduisant ou supprimant les réunions et en renforçant le télétravail, pratiquement aucune n’a signalé la fermeture de ses activités à la date de publication de l’étude.

Réunions et évènements annulés

L’impact le plus répandu est l’annulation massive de réunions, de formations et d’autres évènements, les entreprises tenant compte des consignes des autorités afin de minimiser puis d’annuler tout rassemblement et pratiquer la distanciation sociale.

« Intervenant principalement dans l’évènementiel, nous sommes au point mort. Tous les contrats à venir sont annulés. », déplore un dirigeant d’entreprise. Par ailleurs, plus de la moitié des fournisseurs audiovisuels interrogés ont déclaré avoir connu un ralentissement des ventes, et près de la moitié ont signalé des projets annulés. « Nos projets dans les hôpitaux ont tous été suspendus », déplore l’un d’eux.

Il semblerait également que les prestataires ressentent l’impact des commandes en retard (49% signalant un impact négatif) et des perturbations de la chaîne d’approvisionnement (35%).

Du côté des utilisateurs finaux, où les responsables techniques de l’enseignement supérieur sont bien représentés, les projets annulés (66% signalant un impact négatif) et les réunions / formations annulées (91%) sont les effets les plus cités du coronavirus au cours de la semaine précédente. De nombreux collèges et universités à travers le monde ont annulé les cours et les activités scolaires, optant plutôt pour l’enseignement en ligne.

« Alors que nous avons très peu pratiqué l’enseignement en ligne, nous avons fait volte-face, désormais nous essayons d’y aller à 100% », explique un participant utilisateur final. « Notre plus grand défi a été de nous assurer que nous avons les ressources nécessaires pour épauler les professeurs alors qu’ils se préparent à enseigner de cette manière », confie un autre dans l’enseignement supérieur.

Impact sur les chiffres d’affaires

Pour tous les répondants, il est trop tôt pour évaluer l’impact de la pandémie du coronavirus sur le chiffre d’affaires. Lorsqu’on leur demande d’en estimer la baisse au cours des deux semaines précédentes, de nombreux fournisseurs audiovisuels (29%) et utilisateurs finaux (49%) ont répondu qu’ils ne le savaient pas.

Pourtant, les participants s’attendent à un impact sur leurs ventes – dans certains cas significatif. Après « Je ne sais pas », la réponse la plus courante à la question « Quelle baisse de chiffre d’affaires avez-vous constatée au cours des deux dernières semaines ? » était « Plus de 50% ». Plus de 17% des fournisseurs audiovisuels et 30% des utilisateurs finaux ont estimé une baisse supérieure à 50%.

Evolutions des projets et mouvement du marché

L’étude d’impact d’Avixa commence à pointer deux tendances liées à la pandémie du coronavirus qui pourraient être favorables au secteur AV dans un avenir immédiat.

D’une part, la fermeture des établissements d’enseignement pourrait générer une activité à court terme avec le démarrage ou l’accélération de projets audiovisuels. « Certains projets ont progressé », rapporte un fournisseur de services audiovisuels, « notamment dans les écoles primaires dans lesquelles nous pouvons entrer maintenant. »

D’une manière générale, selon un utilisateur final « les projets déjà programmés suivent leur cours. D’autres, qui étaient signés mais pas encore programmés avant avril ou mai, ont été avancés pour être installés plus tôt. D’autres peuvent être retardés en raison de problèmes de chaîne d’approvisionnement. »

Seconde tendance favorable au marché, les efforts des entreprises pour organiser le télétravail de leurs salariés peuvent entraîner une augmentation des ventes à court terme de solutions et de services de collaboration / conférence. « La plupart de nos clients se tournent rapidement vers la vidéoconférence et ont besoin d’installations immédiates », constate un autre fournisseur audiovisuel.

Source : www.avixa.org

A propos Rédaction 1731 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.