Learning Grid by Grenoble : maîtrise énergétique et pédagogie

Le campus de la CCI de Grenoble (quartier de l'ex village olympique) où est déployé le Learning Grid avec la tour d'hébergement réhabilitée (B3), le bâtiment le plus récent (B5) et le cockpit énergétique. Photo : DR

Inauguré en juin le campus de formation professionnelle de la Chambre de commerce et d’industrie de Grenoble, transformé en microgrid avec le concours de Schneider Electric, réduit sa consommation énergétique et devient un outil pédagogique d’avant-garde.

Situé au coeur de Grenoble, l’Institut des Métiers et des techniques (IMT) est un centre de formation pour jeunes adultes désirant acquérir, en alternance, une qualification professionnelle de niveau CAP à Bac+3. Quatre-vingt spécialités sont enseignées : métiers de bouche, coiffure, mécanique automobile, soin de santé, commercial-marketing, BTP, énergie et fluides, etc. Ce parc de 5 hectares compte six bâtiments construits entre 1960 et 2015, soit plus de 40 000 M2 de salles de cours, d’ateliers mais aussi une résidence étudiante, un restaurant, un gymnase, et un centre de loisirs, l’ensemble pouvant accueillir près de 3000 personnes. L’idée originale a été d’associer la rénovation thermique et énergétique des bâtiments avec l’innovation pédagogique en y incluant l’Ecole des Métiers de l’Energie Paul-Louis Merlin Schneider Electric, voisine, qui prodigue des formations BTS domotique et bâtiments intelligents.

Double finalité

L’IMT consommait trop d’énergie ; il a donc été décidé de réhabiliter les enveloppes des bâtiments, le chauffage et l’éclairage puis d’y installer des équipements de gestion technique interconnectés. Le « grid » ainsi formé permet de mieux maîtriser les dépenses énergétiques mais aussi de prendre en compte les productions locales (photovoltaïque, cogénération au biogaz), l’auto-consommation et le stockage intermédiaire. Le pilotage fin des installations réduit de 30% la facture (300 000 € par an avant travaux) en intégrant la production de 15% d’énergies renouvelables, auto-consommées à 30%. La vocation du site demeure pédagogique d’où son nom de LearningGrid, l’IMT mettant ainsi à jour sa formation de gestionnaires d’énergie avec cas pratique en vraie grandeur. Plus encore, tous les apprentissages intègrent dans leurs cursus des travaux pratiques pour mieux maîtriser la dépense électrique dans le cadre professionnel.

Innovation pédagogique

Engagés dans ce projet de transformation, les professeurs de l’IMT ont travaillé avec les experts de Schneider Electric pour créer de nouveaux modules de formation s’appuyant sur cet outil technico-pédagogique exceptionnel unique en Europe. Le LearningGrid  a permis de doubler les effectifs de la filière énergie de l’IMT – aujourd’hui prés de 400 élèves – tandis que les étudiants de l’Ecole des Métiers de l’Energie Paul-Louis Merlin Schneider Electric qui travaillaient déjà sur l’optimisation des consommations énergétiques des bâtiments, vont intégrer de nouvelles compétences liées au réseau et au grid : arbitrage énergétique entre différents immeubles d’un quartier en terme de prévision, auto-production, stockage, transfert entre bâtiments en fonction des besoins et de l’occupation, échanges avec le réseau public de Gaz et Electricité de Grenoble (GEG), etc…

La suite de cet article est à lire dans SIM N°38 (janvier-fevrier 2020), elle est réservée à nos abonnés. Profitez-en pour  vous abonner ou acheter ce numéro.