« L’intégrateur IT est la pierre angulaire de la convergence technologique », assure Laurent Eydieu Directeur du salon IT Partners

Laurent Eydieu est directeur de division chez Reed Expositions France. A ce titre, il a, entre autres, la responsabilité du salon IT Parners dont la 13ème édition se déroulera les 14 et 15 mars prochains. Expert du marché de l’IT, il nous éclaire sur son évolution.

SIM : Ma première question est toute simple : comment se porte IT Partners ?

Laurent Eydieu : IT Partners se porte bien. Il faut se rappeler que le salon est positionné sur l’équipement technologique professionnel au sens où ce sont les entreprises utilisatrices qui se trouvent au bout de la chaîne de valeur que couvre le salon. Et, s’il est vrai que l’on parle de convergence depuis un certain temps déjà, globalement, aujourd’hui, on sent vraiment la réalité de ce phénomène de transformation digitale des entreprises. A tout niveau. Par exemple, cette convergence est particulièrement flagrante chez les distributeurs spécialisés, dans l’univers du document, le printing, la dématérialisation, la mobilité, la sécurité, le travail collaboratif, les nouveaux moyens de visioconférence, de partage d’information, le cloud, les applicatifs SaaS… Tout ceci est une réalité pour les entreprises qui cherchent à s’équiper de manière à optimiser le travail de leurs collaborateurs, leur productivité, leurs coûts… La transformation digitale aujourd’hui, est une réalité très dynamique commercialement parlant pour le marché d’IT Partners, parce qu’on y trouve des fabricants, des éditeurs, des distributeurs plus ou moins spécialisés dans différents domaines et, en face d’eux, viennent les rencontrer les revendeurs et intégrateurs qui sont les interlocuteurs des entreprises utilisatrices.  Pour résumer, nous pouvons dire qu’IT Partners se porte bien car l’innovation,  socle des marchés des nouvelles technologies, se porte bien. Nous sommes vraiment dans cette dynamique positive.

Mais cette convergence n’a-t-elle pas d’autres effets, notamment sur le métier de l’intégrateur IT ?

Vous avez parfaitement raison. On avait il y a une dizaine d’années, peut-être même cinq ans, la volonté de servir ce marché de la distribution active, mais on n’imaginait pas que ce dernier allait nous ouvrir autant de portes au regard de ce qu’est la convergence aujourd’hui. Les télécom, les électriciens, les domoticiens, tous ces professionnels, nous ne les avions pas dans notre ligne de mire. Et puis un jour, on découvre, on apprend, auprès de nos partenaires, la réalité de la convergence et nous nous posons la question de savoir si oui ou non, nous aussi nous pouvons évoluer. Et en fait, la chance que nous avons eue, il faut l’admettre, c’est que le fameux intégrateur IT, est la pierre angulaire de cette convergence technologique. Cela aurait pu être le spécialiste telco, l’électricien… Non, c’est l’intégrateur à qui l’on proposait la formule IT Partners de départ, qui est a priori aujourd’hui, le plus approprié à appréhender et gérer toutes ces évolutions. Sauf, bien entendu, à faire confiance aux compétences et aux motivations des autres professionnels à s’embarquer dans ces schémas qui évoluent, de sortir de leur silo pour s’ouvrir à d’autres horizons. Bien sûr, ce n’est pas chose facile pour l’intégrateur IT que d’être compétent dans tous ces domaines, mais, encore une fois, a priori, il a une chance qui est que c’est sur ses bases technologiques que la convergence s’opère. Nous aussi, nous avons cette chance.

Les objets connectés, les robots, ont-ils leur place à IT Partners ?

Absolument. Les objets connectés ou encore la robotique de service, qui concernent un grand nombre de métiers (la santé, l’éducation, l’agriculture…), trouvent un intérêt pour un grand nombre d’applications et, là encore, les solutions utilisées reposent sur des technologies maîtrisées par les intégrateurs IT, les intégrateurs telco, les intégrateurs courant faible… Ce sont des aubaines pour tous ces professionnels. Demain, la vidéosurveillance par exemple peut être améliorée par des éléments de contrôle de type robot. Cela ouvre tellement de champs d’applications qu’on ne doit pas se tromper. Combien de projets restent dans les placards ? Parler des innovations, oui, mais de manière sélective à travers le prisme de la valeur d’usage.

Vous êtes donc optimiste pour cette prochaine 13ème édition ?

Pour l’édition 2018, la représentativité des marques est beaucoup plus importante que l’année dernière car nous avons pris beaucoup d’avance. Le contexte général favorable au marché a permis aux entreprises exposantes de se réinscrire rapidement. D’une façon assez certaine, le nombre de participants sera au moins égal, voir un peu plus important que celui de l’année passée. Ce marché se porte bien, il y a de l’investissement, il y a de l’innovation, il y a un potentiel de vente pour les marques, pour les revendeurs. IT Partners, jusqu’à présent, a satisfait ses clients en termes d’organisation et le salon bénéficie d’une bonne image. www.itpartners.fr

Propos recueillis par Patrice de Goy

A propos Rédaction 2261 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*