L’ultra HD s’impose dans les téléviseurs

CES 2013 – Toujours à la recherche des dernières technologies, les constructeurs misent à la fois sur la télé connectée et l’ultra HD, qui offre une image encore plus réaliste.

Les consommateurs vont devoir s’y habituer. Après la haute définition, l’ultra haute définition est en passe de devenir la nouvelle norme. Sa principale caractéristique ? Offrir une définition quatre fois supérieure à celle de la HD et donc une image encore plus réaliste.
Samsung a joué la carte du gigantisme, en présentant un téléviseur Ultra HD de 85 pouces (215 cm), qui vient s’intégrer dans un cadre un peu plus grand, aux allures de portique pour balançoire. L’effet est quelque peu déroutant, mais la marque explique avoir voulu créer un design intemporel qui s’inscrit dans la durée.

Sony a lui décliné son écran de 84 pouces, présenté en septembre à l’IFA de Berlin, en 75 (190 cm) et 55 pouces (140 cm), des tailles plus adaptées au marché et surtout qui permettent de rendre cette technologie un peu moins onéreuse. Une piste aussi suivie par LG qui a présenté deux nouveaux écrans de 55 et 65 pouces, qui viendront eux aussi s’ajouter à son écran de 84 pouces annoncé à Berlin.

L’autre terrain de confrontation des fabricants reste la télé connectée. Ou plus précisément: l’interface utilisateur. Le but est de permettre aux consommateurs d’utiliser facilement les services qui leur sont proposés, en leur fournissant une télécommande adéquate. Sony, Samsung, Panasonic, LG… mettent en avant des télécommandes plus petites que celles des premiers téléviseurs connectés, dotées de la reconnaissance vocale.

Un objectif : préserver les marges

Samsung vante la reconnaissance gestuelle et même faciale. Grâce aux caméras qui équipent ses nouveaux téléviseurs, il suffit de se placer face à son écran pour être reconnu et se voir proposer ses programmes favoris, choix qui peuvent évoluer en fonction de la journée. Et chaque membre de la famille peut être identifié. Samsung a aussi cherché à améliorer le mode de recherche: les contenus diffusés en directs, la vidéo à la demande, les photos et vidéos enregistrées… tout est accessible depuis un même point d’entrée. Avec éventuellement une recommandation vers d’autres programmes pouvant intéresser. Un mode de fonctionnement finalement très similaire à celui que l’on trouve habituellement sur Internet.
On notera enfin que si la 3D est présente dans sur tout ces écrans, aucun constructeur ne met plus cette spécificité en avant. Galvaudée avant d’avoir décollé, la 3D devrait aussi leur servir de leçon. Pour reconstituer leurs marges, dans un secteur structurellement déficitaire, les groupes doivent veiller à maintenir une prime à l’ultra haute définition. Ce qui, au vu des prix pratiqués (autour de 10.000 euros), est pour le moment le cas.

Source : www.lefigaro.fr

A propos Rédaction 2278 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*