Mobilité : Bosch et Daimler testent le stationnement sans conducteur

Un véhicule Mercedes de démonstration évolue sans conducteur dans du parc de stationnement du Musée Mercedes-Benz de Stuttgart. Photo : Bosch

Bosch et Daimler autorisés à mettre en œuvre, grandeur nature, au Musée Mercedes-Benz de Stuttgart, la première fonction de stationnement entièrement automatisé et sans conducteur au monde.

Les technologies de la voiture autonome ne cessent de s’affiner à grands pas. Cet été, c’est à Bosch et Daimler de franchir une étape importante sur la voie de l’automatisation de la conduite. Les deux entreprises allemandes ont en effet obtenu l’autorisation des autorités compétentes du Bade-Wurtemberg pour le système de stationnement automatisé au sein du parc de stationnement du Musée Mercedes-Benz de Stuttgart.

Accessible via une application pour smartphone, ce service de voiturier automatique est une première. Il s’agit en effet de la première fonction de stationnement entièrement automatisé et sans conducteur (SAE niveau 4)* au monde à obtenir l’approbation des pouvoirs publics pour un usage quotidien.

La sécurité avant tout

Bosch et Daimler ont d’emblée placé la sécurité du service de stationnement sans conducteur au cœur de leurs préoccupations. Aucune procédure d’homologation n’ayant encore été mise en place pour les fonctions de conduite automatisée ne faisant appel à aucun conducteur, les autorités locales, à savoir le Conseil régional de Stuttgart et le Ministère des Transports du Land de Bade-Wurtemberg, et les experts de TÜV Rheinland ont accompagné le projet. L’objectif était d’évaluer la sécurité de fonctionnement de la technologie, tant à bord des véhicules qu’au sein du parc de stationnement.

Ce projet a permis de définir un concept de sécurité complet avec des critères de test et de validation adéquats, qui peuvent être également appliqués au-delà du projet pilote. Les développeurs ont défini d’une part la façon dont le véhicule sans conducteur détecte les piétons et les autres voitures présentes dans la voie de circulation et la manière dont il s’arrête en présence d’un obstacle. Une communication sécurisée entre tous les composants du système a par ailleurs été mise en place, tout comme l’activation du processus de stationnement.

Technologies Bosch et Daimler

Le service de voiturier automatique ne nécessitant aucunement la présence d’un conducteur, il suffit de pénétrer dans le parc de stationnement, de descendre du véhicule et de lui donner pour instruction d’aller se garer via une application pour smartphone. Tandis que le conducteur quitte le parc de stationnement et vaque à ses occupations, la voiture se rend de manière autonome jusqu’à l’emplacement de stationnement qui lui est attribué, et s’y gare. Plus tard, la voiture reviendra dans la zone de prise en charge selon la même procédure. Cette fonctionnalité est rendue possible grâce à l’interaction entre l’infrastructure intelligente du parc de stationnement fournie par Bosch et la technologie automobile de Mercedes-Benz.

Des capteurs Bosch installés au sein du parc de stationnement surveillent le corridor de conduite et son environnement et fournissent les informations nécessaires au guidage du véhicule. La technologie embarquée à son bord convertit les instructions de l’infrastructure en manœuvres de conduite. Les voitures peuvent ainsi également monter et descendre des rampes en toute autonomie et passer d’un étage à l’autre au sein du parc de stationnement. Si les capteurs de l’infrastructure détectent un obstacle, le véhicule s’arrête alors immédiatement.

Les grandes étapes du projet

Bosch et Daimler ont lancé le développement de leur projet en 2015. A l’été 2017, la solution pilote a franchi une étape importante avec la présentation pour la première fois au public du service de voiturier automatique en conditions réelles dans le parc de stationnement du Musée Mercedes-Benz de Stuttgart. Cette première a été suivie d’une phase intensive de test et de mise en service. Et depuis 2018, les visiteurs du musée peuvent découvrir le service de voiturier en présence de personnel de sécurité dûment formé et partager leurs expériences.

Des concepts d’éclairage ont également été testés au niveau du véhicule dans le cadre du projet pilote. Des signaux lumineux turquoise indiquent le mode de conduite automatisé, informant ainsi les piétons et les autres usagers de la route que le véhicule circule en toute autonomie.

Les résultats de ces tests ont également été pris en compte dans la norme SAE (SAE 3134) qui vient d’être adoptée. Tout un chacun pourra bientôt découvrir par lui-même ce service de voiturier automatique dans le cadre de l’exploitation quotidienne du parc de stationnement du musée Mercedes-Benz.

________________________________________

*SAE niveau 4 : La conduite sans conducteur dans un espace géographiquement délimité relève de la définition de la proposition de norme J 3016 présentée par l’Association professionnelle SAE (Society of Automotive Engineers)

A propos Rédaction 1590 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.