Mpeg-4 & DVB-S2 : mieux valoriser les offres satellite

Le passage au codage Mpeg-4 et à la modulation DVB-S2 est l’occasion pour les opérateurs de bouquets satellitaires de revaloriser leurs offres. Une opportunité à saisir pour les antennistes et les professionnels de la télédistribution audiovisuelle.

Pour les deux opérateurs de bouquets satellitaires, le passage au « tout Mpeg-4 » n’est pas seulement l’occasion de mettre à niveau le plan de services correspondant à la TNT. C’est aussi une opportunité rêvée pour revaloriser leurs offres en mettant en évidence les particularités et même les avantages qu’elles présentes vis-à-vis de la simple réception terrestre.

Chez Fransat, filiale de l’opérateur européen Eutelsat dédiée à l’Hexagone, il s’agit de s’émanciper de l’image du simple clone satellitaire de la TNT pour accéder au statut de véritable alternative en matière de télévision payante. Pour autant, il n’est pas question de renier le rôle premier que s’est fixé Fransat.

Retrouvez l’intégralité de cet article, réservé à nos abonnés, dans  HABITAT & TECHNOLOGIES n°13 à paraître fin juin. Pour  vous abonner.

A propos Rédaction 2277 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*