MPEG-4 et haute définition : une qualité d’image en baisse ?

Le passage de la TNT au MPEG-4 HD dans la nuit du 5 au 6 avril s’est bien passé aux dires des différents acteurs de cette opération qui malheureusement impose des contraintes techniques au détriment de la qualité d’image. Un avantage pour la diffusion par satellite, qui bascule à son tour aujourd’hui au tout HD, mais qui n’a pas les mêmes problèmes.

La nuit du basculement est derrière nous mais elle n’est pas sans conséquences chez de nombreux téléspectateurs via la TNT qui ont pu constater une dégradation de la qualité d’image, surtout s’ils sont équipés d’un grand écran. Cette détérioration n’est pas à imputer à d’éventuelles modifications du système de réception mais plutôt à des décisions techniques qu’il convient d’expliquer en détail au client constatant ce phénomène.

Les membres de l’Union Internationale des Télécommunications (émanation de l’ONU) ont tous ensemble décidé de réattribuer au niveau mondial la bande des 700 MHz jusque là dédiée à la TV pour l’affecter aux télécommunications mobiles car ces fréquences portent plus loin et pénètrent mieux les bâtiments. En France, le mouvement a été accéléré pour étendre la couverture 4G attribuée aux opérateurs sur enchères.

Cette réaffectation des fréquences imposait donc l’arrêt des émetteurs TV diffusant au-dessus de 694 MHz, ce qui entraînait consécutivement la réduction du spectre dédié à la TNT et donc le nombre de canaux TV. Cette restriction de la ressource hertzienne a conduit le CSA à supprimer le simulcast (doublon SD/HD), à réorganiser les multiplex et à choisir le codage MPEG-4 pour les programmes diffusés en HD comme en SD, tout en conservant – malheureusement ? – la modulation DVB-T.

Perte de ressource – Une vraie fausse HD – Avantage au satellite…

Cette enquête, réservée à nos abonnés, est à découvrir  dans le n°18  de HABITAT & TECHNOLOGIES à paraître début mai. Profitez-en pour  vous abonner !

A propos Rédaction 1891 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*