Nexity Immobilier d’Entreprise : Energie-IP et Ubiant mettent le BOS en « Evidence »

L'immeuble Evidence dont la moitié est occupée par le siège d'Artelia comprend des surfaces commerciales donnant sur le cours piétonnier des docks. Photo : DR

Livré en février, Evidence à Saint Ouen est le premier immeuble tertiaire au monde à intégrer une gestion technique du bâtiment (GTB) de nouvelle génération, totalement IP, sur réseau Power over Ethernet et pilotée par un Building Operating System dopé à l’IA.

L’éco-quartier des docks à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) est un espace urbain en pleine mutation, dans un quadrilatère délimité par la Seine et lignes 13 et (bientôt) 14 du métro parisien. S’y côtoient sur environ 100 hectares : des usines, dont un centre d’incinération d’ordures Syctom, et une chaufferie CPCU ; le futur hôpital universitaire Grand Paris Nord ; une friche industrielle reconvertie dont le joyau architectural – la halle Alstom – renaît sous l’appellation La Manufacture Design, à la fois serre tropicale et campus, siège de l’agence Saguez & Partners, d’une antenne de l’école Strate, d’un marché couvert et de restaurants ; des immeubles d’habitation, des commerces, des équipements collectifs et des bureaux dont le nouveau siège du Conseil Régional d’Ile-de-France. Cette zone en transformation depuis une bonne dizaine d’années est le terrain de jeux rêvé des promoteurs et architectes qui ont pu rivaliser d’ingéniosité pour proposer des bâtiments à la pointe de la modernité et de l’écoresponsabilité.

ZAC des Docks

Nexity, filiale de promotion immobilière de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), est l’un des principaux acteurs opérant sur la ZAC des Docks de Saint-Ouen. La société a notamment été à l’initiative, en tant que maître d’ouvrage, du programme Evidence, conçu par le bureau d’architecture DMG & Associés. L’immeuble, livré en début d’année, a été cédé à la CDC (maison-mère de Nexity) et à Amundi Immobilier (groupe Crédit Agricole) qui le louent pour sa plus grande part au groupe international d’ingénierie Artelia. Situés entre les rues Simone Veil, des Lavandières, des Bateliers et le cours piétonnier des Docks, le bâtiment forme un quadrilatère, divisé en deux ailes, agrémenté sur le pourtour de surfaces végétalisées accessibles aux usagers et, en son cœur, d’un espace paysager de 1 400 m². Evidence totalise 35 200 m² de bureaux répartis sur 7 étages, avec des plateaux de 4 000 m² divisibles en quatre lots, des commerces sur rue en rez-de-chaussée, et 330 places de stationnement sur 2 niveaux.

Exemplarité

Déjà bien vert au niveau du sol, Evidence a aussi des toitures végétalisées avec des épaisseurs de substrat de 20 à 80 cm contribuant à l’isolation thermique du bâtiment. Certaines de ces surfaces, inaccessibles, constituent des zones de biodiversité. La conception et les choix en matière de durabilité font bénéficier Evidence d’une double certification environnementale HQE Excellent et BREEAM International New Construction Excellent ainsi que d’un double label Effinergie+ et BiodiverCity. L’estampille WiredScore, référence en matière de connectivité dans le tertiaire, souligne non seulement son engagement branché dans l’époque mais surtout le choix d’une technologie d’avant-garde développée par Energie-IP-IP et Ubiant pour la gestion technique du bâtiment. Celle-ci repose à la fois sur le principe du BOS, Building Operating System, un OS dédié à la GTB élargie, et sur l’utilisation du câblage Ethernet associant alimentation électrique (PoE) et transmissions de données des capteurs, senseurs et équipements nécessaires à la mise en œuvre des fonctions immotiques et des servitudes d’éclairage, d’occultation solaire, de régulation CVC, etc. Une première mondiale selon le promoteur et ses partenaires.

La modélisation 3D interactive permet à chaque salarié d’exprimer son ressenti de confort et d’interagir sur certaines fonctions. Photo : DR

Accord industriel

Energie-IP et Ubiant proposent en effet, ensemble, une Gestion Technique du Bâtiment (GTB) totalement IP, utilisant un câblage Ethernet en PoE de nouvelle génération (jusqu’à 100W de puissance électrique), intégrant un Building Operating System (BOS), l’équivalent de l’OS qui fait fonctionner chaque ordinateur. Cette solution qui fait l’objet d’un accord-cadre entre les deux entreprises, « permet de proposer sur le marché des bâtiments tertiaires la première offre globale « PoE – BOS inside » industrialisée et massivement déployable », en capitalisant conjointement sur la maîtrise de la technologie PoE la plus avancée (alimentation de puissance en continu) et sur l’expertise logicielle en matière d’Intelligence Artificielle distribuée. Conséquence directe de ce partenariat industriel, les commutateurs (switches) et drivers conçus par Energie-IP sont nativement compatibles avec les éléments du BOS répartis d’Ubiant, ce qui assure l’interopérabilité de tous les systèmes et équipements entrant dans la composition de l’infrastructure, permet de supporter les grandes fonctions métiers du bâtiment et garantit l’évolutivité des services durant tout le cycle de vie.

Déploiement

L’immeuble Evidence comprend 7 niveaux reliés entre eux par une dorsale optique qui alimente les baies d’étage, celles dédiées au réseau local informatique (qui reste classique) et celles installées pour la GTB. Les 15 baies d’Energie-IP-IP, 2 par étage, pour les zones A1/2 et B, sont équipées de commutateurs (switches) spécifiques à 56 ports PoE qui alimentent directement via un câble Ethernet Cat 6a d’Acome (100 km de liaison au total), les boîtiers des drivers dédiés aux fonctions d’éclairage, d’occultation solaire et de pilotage CVC. Un port maître fait la liaison avec un autre switch réseau d’étage qui communique avec le PCS hébergeant le serveur GTB d’immeuble.  Chaque port PoE délivrant une puissance électrique de 100 W (soit 5600 W pour un seul switch !!), il est possible de chaîner des appareils devenus peu gourmands en énergie comme par exemple les éclairages LED mais aussi des équipements hétérogènes – capteurs multi-fonctions, commandes CVC – qui peuvent cohabiter sur le même driver puisque celui-ci dispose de plusieurs ports. Le multi-adressage permet également de chaîner plusieurs drivers sur la même ligne…

La suite de cet article est réservée à nos abonnés. Elle est à lire dans SMART INTEGRATIONS MAG N°40 (daté mai/juin 2020). Profitez en pour vous abonner.