Smart Intégrations Mag Nº 34

15,00 TTC

Le 34ème numéro de votre magazine Smart Intégrations Mag est paru, commandez-le ici et recevez-le à l’adresse qui vous conviens le plus!

Description

Smart Intégrations Mag Nº34 est paru!

Retrouvez votre magazine professionnel SMART INTEGRATIONS MAG, avec son analyse synthétique sur tous les secteurs d’activité, nouveaux produits, technologies, distribution, qui composent l’univers numérique du résidentiel et du tertiaire connectés, est l’outil de référence pour les intégrateurs, domoticiens, électriciens, responsables de bureaux d’étude et d’architectes, collectivités, bailleurs sociaux et privés, donneurs d’ordre, réseaux de distribution (traditionnel, GSB, GSS), etc…

Au sommaire du numéro 34, notre rédaction vous propose:

MAGAZINE
– Editorial
– Sommaire
– L’offre GTB construite au tour du BIM
– Samsung et Peerless-AV : un soutien mutuel
– La Milestone Marketplace, vedette des MIPS 2019
– Interview de Jean-Marie de Troy, directeur commercial de Hikvision France
– Francofa-Eurodis ouvre une agence à Caen
– Reportage : JPM/Assa Abloy : de la serrure au contrôle d’accès

DOSSIER : ECLAIRER, MAIS PAS SEULEMENT
– Que la lumière soit : rythme circadien et communication
– LED et communication : le Li-Fi entre ombre et lumière

AUDIOVISUEL
– Actus Secteur
– Actus Business
– Zooms sur… BW et Sonos
– Zooms sur…Wisi et Philips
– Marché : LG innove avec son film LED transparent
– Zooms sur …DynamicScreen, Lifesize et BenQ

SURETE/SECURITE
– Actus Secteur
– Actus Business
– Zooms sur… Aiphone, Cogelec et Hikvision
– Zoom sur… Hanwha Techwin
– Interview : Stéphane Carré, directeur commercial France et Maghreb d’Axis Communications

RESEAUX
– Actus secteur
– Zooms sur … TP-Link, Adok, Avaya et Synology

SMART HOME & BUILDING
– Actus du secteur
– Objets Connectés
– Réalisation : RésInnov pour mettre du smart dans le social

METIERS
– Actus du secteur
– Actus Produits et solutions
– La chronique de Bruno : Audio Video, Smart Home et la garantie de parfait achèvement
– Agenda des Salons et évènements

 

EDITO

Quels marchés pour le bâtiment intelligent ?

Le salon international Batimat dont l’édition 2019 se déroule en novembre, doit évidemment prendre en compte les défis qui s’imposent aujourd’hui au monde de la construction. Pour accompagner ce mouvement, l’organisateur du salon, Reed Expo, a créé en juillet 2018 Construction Tech en partenariat avec le Gimelec, Groupement des industries de l’équipement électrique, du contrôle-commande et des services associés. Cette initiative avait pour but d’accompagner les professionnels du bâtiment dans la numérisation et l’industrialisation du secteur. Elle se traduit en une série d’actions et d’évènements qui jalonnent l’année (Challenge des start-ups, Annuaire des start-ups, Village francophone du secteur au CES de Las Vegas et son équivalent à Batimat). En complément, l’Observatoire Construction Tech est l’étude co-réalisée par Batimat et le cabinet Xerfi qui décrypte plusieurs fois par an les tendances de l’innovation et des nouvelles technologies sur les marchés de la construction et de l’immobilier. La première vague de ce travail, réalisée l’an passé, analysait 43 groupes traditionnels et 304 start-ups françaises de la filière, et mettait en évidence « une vague d’innovation jamais vue jusqu’alors ». Ce constat se caractérisait par l’usage accru de services numériques, l’évolution des méthodes de construction et l’utilisation de matériaux et équipements innovants, tendances globalement impactées par des technologies transverses comme le big data ou les objets connectés.

Fin mars, les promoteurs de l’Observatoire ont révélé la deuxième vague de l’étude réalisée par Xerfi qui constate l’émergence d’usages dont la moitié n’existaient pas il y a seulement 5 ans, avec un ensemble d’items communs au résidentiel et au tertiaire comme l’efficacité énergétique, la détection d’intrusion, d’incendie ou d’air pollué, le contrôle d’accès, la maintenance, la gestion centralisée des automatismes et le télétravail. La première conclusion de Xerfi est que ce bouleversement technologique fait effectivement émerger un nouveau marché dans le logement et le bâtiment avec le véhicule connecté comme trait d’union et véritable « partie mobile de la maison ». Cependant, ce sont les immeubles non résidentiels de haute technicité qui sont pour l’instant les véritables moteurs de cette évolution. Le tertiaire est en effet clairement identifié comme recelant de forts gisements de croissance portée par la rénovation énergétique ; le potentiel est effectivement très important puisque seulement 1% du parc est neuf et que 8 à 10% seulement des immeubles possèdent une GTB. Pour autant, le résidentiel commence lui aussi à s’équiper avec des prévisions annoncées de 100% de logements neufs vendus connectés à l’horizon 2021, même si l’étude note des décalages d’engagement entre les grands promoteurs. L’étude note également que le rythme de renouvellement du parc immobilier induit directement la massification du « smart » mais que, pour accélérer, il faut lever les freins qui subsistent. Xerfi en dénombre plusieurs comme le manque d’interopérabilité et la difficulté de transposer des technologies résidentielles dans le tertiaire, la règlementation, la méfiance vis-à-vis de la protection des données personnelles, la culture du retour sur investissement, les différences culturelles ou encore les méandres dans la prise de décision.

Xerfi conclut cette deuxième vague de son étude par le constat d’un changement profond du marché dans lequel l’émergence des technologies décuple les opportunités tout en remettant en cause les modèles existants. Dans ce contexte, il est préconisé aux acteurs du bâtiment de rester évidemment dans la course technologique mais d’engager aussi la bataille du marketing de l’offre et du rapport à l’utilisateur. Pour les constructeurs et promoteurs, la généralisation du bâtiment connecté comme standard est aussi une façon de ne pas manquer l’opportunité de la Smart City et des usages de demain. La prochaine étape de cette initiative intéressante sera la troisième vague de l’étude qui sera dévoilée en juin.

 

Patrice de Goy – Philippe Pélaprat

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Smart Intégrations Mag Nº 34”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *