Smart Intégrations Mag Nº 50

15,00 TTC

Le 50ème numéro de votre magazine Smart Intégrations Mag est paru, commandez-le ici et recevez-le à l’adresse qui vous conviens le plus!

Au sommaire de ce numéro, notre dossier « Collaboration et réunions virtuelles ».

Description

Smart Intégrations Mag Nº50 est paru!

Retrouvez votre magazine professionnel SMART INTEGRATIONS MAG, avec son analyse synthétique sur tous les secteurs d’activité, nouveaux produits, technologies, distribution, qui composent l’univers numérique du résidentiel et du tertiaire connectés, est l’outil de référence pour les intégrateurs, domoticiens, électriciens, responsables de bureaux d’étude et d’architectes, collectivités, bailleurs sociaux et privés, donneurs d’ordre, réseaux de distribution (traditionnel, GSB, GSS), etc…

Au sommaire du numéro 50, notre rédaction vous propose:

MAGAZINE
– Editorial
– Sommaire
– Actus Business
– Evènement : Qualité de l’air à l’école : de l’alerte à la filtration
– Actus Reportage : Sylvania, LumiNature au plus près du soleil
– De nouvelles fonctionnalités pour Varuna d’HESTIA

DOSSIER : COLLABORATION ET REUNIONS VIRTUELLES
– Travail collaboratif : vers la mobilité et la téléassistance
– Quelques solutions SaaS d’Assistance Collaborative
– Produits et solutions pour le travail collaboratif mobile et l’assistance en réalité augmentée
– L’heure de la réunion 3D a-t-elle sonné ?
– Le télétravailleur s’équipe comme un pro
– Six produits améliorant le télétravail

AUDIOVISUEL
– Actus Produits & solutions
– Zooms sur …Sharp et Panasonic
– Zoom sur Viewsonic
– Retail : Nanovo et PPDS au cœur du concept de magasin phygital de Modivo
– Zoom sur… Viewsonic, écran interactif Viewboard 52 series

SURETE/SECURITE
– Actus produits et solutions
– Zoom… sur Optex, VDSyS et Mobotix
– Reportage : Les solutions de Mobotix pour en fournir
– Entretien avec Jamel Djebari, directeur France d’Hanwha Techwin Europe
– Reportage : Sécurisation des bâtiments municipaux, la ville de Vittel fait le choix de solutions d’accès numériques

RESEAUX, COM’UNIFIEES & IoT
– Actus produits et solutions

SMART HOME & BUILDING
– Smart Home – IoT
Réalisation : Tour Alto La Défense : Distech Controls et iViPlay au service des usagers

METIERS
– Entretien avec Anne-Sophie Perrissin-Fabert, déléguée Générale d’IGNES
– Agenda des Salons

 

EDITO

Une année pleine de potentiel

L’année 2022 commence comme 2021 s’est terminée, avec la pandémie toujours présente et qui repart pour un tour. C’est évidemment un problème majeur pour les personnels des entreprises qui peuvent se retrouver en indisponibilité mais c’est aussi une opportunité d’accroître l’éventail des prestations techniques proposées à la clientèle. L’analyse de la qualité de l’air, la détection du taux de C02 et l’aération automatisée des locaux sont devenus des sujets d’actualité très porteurs qu’il faut d’urgence intégrer non seulement dans les écosystèmes du bâtiment intelligent mais aussi et d’abord dans les offres commerciales. Détection, alerte, et suivi des mesures dans la durée font désormais partie de la chaîne sécuritaire qu’il est nécessaire de mettre en œuvre notamment dans les locaux recevant du public, au premier rang desquels les écoles et universités.

Même si la séquence électorale est généralement un moment d’atonie pour nombre de projets, l’urgence du sujet QAI rend injustifiable l’attentisme. Il en va de même pour la rénovation énergétique des maisons et des immeubles qui est l’une des clés de la maîtrise des consommations énergétiques face à l’envolée des tarifs. La mise en œuvre de la RE2020 qui peut aussi inspirer des projets de rénovation (voir à ce sujet l’ouvrage de Lara Laugar et Dimitri Molle : RE2020 et Rénovation énergétique, aux Editions Eyrolles), doit être un véritable accélérateur pour lancer des chantiers à condition de prendre le sujet par le bon bout et d’en connaître tous les ressorts. Ainsi, comme l’indique par exemple l’étude « Vers une Offre Universelle de Financement » réalisée et financée dans le cadre du programme européen Facilaréno (Institut négaWatt, Ministère de la Transition Ecologique et ADEME), il n’est pas recommandé de s’engager dans la rénovation « par geste », c’est-à-dire phase par phase, mais au contraire, de programmer des opérations complètes, évidemment plus chères mais plus efficaces et performantes car susceptibles de diviser les factures de chauffage par 4 et même jusqu’à 8. Cela implique donc que les entreprises (seules ou en regroupement) puissent proposer l’intégralité des prestations de rénovation, de l’amélioration de l’enveloppe jusqu’au changement éventuel du mode de chauffage, sans oublier le pilotage de l’installation. Mais pour que les projets de rénovation se multiplient, il faut que les intéressés disposent d’une Offre Universelle de Financement que l’étude ci-dessus mentionnée décline en 4 propositions, prêt à taux zéro rénovation performante, prêt rénovation performante, prêt avance mutation rénovation performante et intervention d’un tiers investisseur. Les entreprises qui se positionnent sur ce marché ont intérêt à bien connaître ces modalités de financement pour apporter un début de réponse à leur clients potentiels. Elles ont également intérêt à se rapprocher des Espaces Conseils France-Rénov’ qui regroupent les espaces Faire et les Points Rénovation Information de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH). Ces guichets uniques accompagnent non seulement les porteurs de projets mais publient en particulier les répertoires des entreprises RGE (reconnue garante de l’environnement).

La période est donc propice pour développer ses affaires mais encore faut-il avoir toutes les cartes en main pour avancer. Pour cela, il faut rester en éveil et suivre les évolutions du marché. Une des premières règles est de prendre le temps de s’informer, en lisant nos publications évidemment mais aussi toutes les contributions en ligne des intervenants du secteur. Il faut également continuer de se former pour « rester dans le coup » et surfer sur la vague de la numérisation à tout-va qui est le principal moteur du marché et le passeport indispensable pour avoir une approche globale, à 360°, des projets. L’heure n’est plus en effet au découpage en tranches indépendantes mais à la mutualisation des infrastructures. Enfin, la discrétion n’est plus de mise : il faut communiquer, montrer ses réalisations sur internet, en peaufinant son référencement sur les moteurs de recherche, pour s’exposer au plus grand nombre tout en prenant les mesures nécessaires (sauvegardes systématiques, mises à jour de sécurité, « hygiène numérique » dans la gestion des emails, etc.) pour éviter la paralysie de son système d’information.

Bonne année à tous de la part de l’équipe Smart Intégrations Mag.

 

Patrice de Goy – Philippe Pélaprat

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Smart Intégrations Mag Nº 50”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *