Smart Intégrations Mag Nº 51

15,00 TTC

Le 51ème numéro de votre magazine Smart Intégrations Mag est paru, commandez-le ici et recevez-le à l’adresse qui vous conviens le plus!

Au sommaire de ce numéro, notre dossier « Commerce de Détail ».

Description

Smart Intégrations Mag Nº51 est paru!

Retrouvez votre magazine professionnel SMART INTEGRATIONS MAG, avec son analyse synthétique sur tous les secteurs d’activité, nouveaux produits, technologies, distribution, qui composent l’univers numérique du résidentiel et du tertiaire connectés, est l’outil de référence pour les intégrateurs, domoticiens, électriciens, responsables de bureaux d’étude et d’architectes, collectivités, bailleurs sociaux et privés, donneurs d’ordre, réseaux de distribution (traditionnel, GSB, GSS), etc…

Au sommaire du numéro 51, notre rédaction vous propose:

MAGAZINE
– Editorial
– Sommaire
– Actus Business
– Evènement : Neuf intégrateurs se regroupent au sein du GIE AUVNI
– Evènement : Sécurité physique et nouvelles technologies
– Evènement : Francofa Eurodis, l’ExpoTour du courant faible à Lyon
– Reportage : Climatisation et ventilation face au défi de la QAI

DOSSIER : RETAIL ET EQUIPEMENTS DES COMMERCES
– Surfaces commerciales : Automates et intelligence artificielle en tête de gondole
– Quelques évolutions technologiques en cours
– La réalité augmentée pour accroître les ventes
– Vitrine : de beaux écrans pour de belles images

AUDIOVISUEL
– Actus Produits & solutions
– Zooms sur …VuWall, Sharp et Panasonic
– Zoom sur Crestron

SURETE/SECURITE
– Actus Secteur et tendances
– Actus Produits & solutions
– Zoom sur… AXPro de Hikvision
– Retail et équipements de sécurité

RESEAUX, COM’UNIFIEES & IoT
– Actus produits et solutions
– Zoom sur… Netgear, Point d’accès Wi-Fi 6E WAX630E

SMART HOME & BUILDING
– Smart Home – IoT
– Réalisation : EHPAD Les Eglantines, Lifineo et Dalkia mettent en lumière le lien soignant /résident

METIERS
– Actus Métiers
– Agenda des Salons

 

EDITO

Eco-rénovation et crise énergétique : mobilisation générale

On n’avait vraiment pas besoin de ça ! La tension de plus en plus forte sur les prix des énergies vient d’en prendre encore un grand coup avec l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Pour tout le monde, il devient de plus en plus onéreux de se déplacer en voiture mais aussi, et peut être surtout, de chauffer son domicile. Aussi, le débat sur l’éco-rénovation des logements n’en devient que plus urgent et pose avec insistance le problème de l’investissement à réaliser et du bénéfice que l’on doit en espérer en termes d’économie de chauffage ou de consommation d’électricité. L’organisme de crédit Sofinco, filiale du Groupe Crédit Agricole, délivre dans son dernier « Sofinscope » une analyse réalisée par OpinionWay sur la perception des Français à propos de la rénovation de leur logement et sur sa finalité économique. Cette étude ayant été réalisée dans la continuité de la crise sanitaire et du séjour forcé à la maison qu’elle a induite pour bon nombre d’entre nous, il est fort possible que ses conclusions doivent être amplifiées sous l’influence de la grave crise que nous sommes en train de vivre, dont les incidences énergétiques vont être lourdes de conséquences.

Pour plus de huit Français sur dix, il est désormais évident qu’il faut réduire les dépenses de chauffage, d’éclairage et autres consommations électriques, le premier point impliquant l’éco-rénovation de la maison ou du logement. Plus des deux tiers de la population considèrent que les dépenses énergétiques pèsent trop lourd dans leur budget ce qui crée chez plus de la moitié une appréhension certaine à l’idée de lire leur prochaine facture de chauffage et d’électricité, une angoisse amplifiée chez les plus jeunes (moins de 35 ans) et les personnes à revenu mensuel inférieur à 2000€. Ces craintes sont évidemment confirmées et le constat est rude : le budget énergétique mensuel moyen est chiffré à 199€ soit une augmentation de 61€ par rapport à l’an passé. Cette moyenne dérape encore plus vers le haut chez les résidents en maison individuelle (223€ soit+63€) ou ceux qui habitent de grands logements de 150m2 ou plus (336€, +122€). Concrètement, si la cause principale est l’augmentation des prix de l’énergie (+ 41% pour le gaz et 3% pour l’électricité entre décembre 2020 et octobre 2021), cette hausse est amplifiée par l’instauration du travail à domicile qui suppose un maintien de la chaleur à au moins 19° et un surcroît d’éclairage et d’usage d’appareils électriques.

Ces chiffres sont sans appel et il n’est pas étonnant de lire dans cette enquête que plus de huit Français sur dix aimeraient réduire les dépenses énergétiques de leur logement actuel (84%), tandis que neuf sur dix en feraient un critère de choix primordial dans un projet de changement d’habitat. L’éco-rénovation est donc à l’ordre du jour puisqu’elle est bien perçue comme une, sinon La solution pour réduire les dépenses énergétiques. Si plus de la moitié des sondés en ont déjà entendu parler, il faut l’avouer, au final le taux d’engagement est faible. Une situation qui est révélatrice de l’existence de freins persistants. Près des deux tiers des personnes interrogées considèrent en effet que les travaux à envisager sont trop conséquents (62%) et compliqués (67%) ce qui dénote à l’évidence un manque d’information en provenance des responsables des politiques de maîtrise énergétiques mais aussi peut être des professionnels.

Même si ce constat alarmiste peut sembler exagéré (nous n’avons pas toutes les données en main pour en juger), l’appel au renforcement de l’action publique, au niveau de l‘Etat et des Régions, n’est pas superflu au vu d’une prise de conscience du public certaine mais qui doit encore s’améliorer. L’urgence du sujet, décuplée par la crise géopolitique et son versant énergétique à venir, doit susciter la mobilisation générale.

 

Patrice de Goy – Philippe Pélaprat

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Smart Intégrations Mag Nº 51”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *