Smart Intégrations Mag Nº 59

15,00 TTC

Le 59ème numéro de votre magazine Smart Intégrations Mag est paru, commandez-le ici et recevez-le à l’adresse qui vous conviens le plus!

Au sommaire de ce numéro, notre dossier « Vidéoprotection: Surveiller, mais pas que … ».

Description

Smart Intégrations Mag Nº59 est paru!

Retrouvez votre magazine professionnel SMART INTEGRATIONS MAG, avec son analyse synthétique sur tous les secteurs d’activité, nouveaux produits, technologies, distribution, qui composent l’univers numérique du résidentiel et du tertiaire connectés, est l’outil de référence pour les intégrateurs, domoticiens, électriciens, responsables de bureaux d’étude et d’architectes, collectivités, bailleurs sociaux et privés, donneurs d’ordre, réseaux de distribution (traditionnel, GSB, GSS), etc…

Au sommaire du numéro 59, notre rédaction vous propose:

MAGAZINE
– Editorial
– Sommaire
– Actus : la TNT bientôt en 4K
– Reportage : ADEXSI, un labo pour les énergies naturelles

DOSSIER : Grands écrans
– Affichage géant : LED et projection en compétition
– Futuroscope : Samsung dans l’œil du cyclone
– Panasonic débarque sur Gold Beach

AUDIOVISUEL
– Actus Secteur et tendances
– Actus Business
– Zooms sur…
Framery, Sharp/NEC et Sony
– Reportage : Shure, le son à l’apogée de la visio

SURETE/SECURITE
– Actus Secteur et tendances
Actus Business
– Zooms sur…
Hager, Mobotix et i-Pro
– Nouveaux usages : Vidéoprotection, surveiller mais pas que…
– Réalisation : Des caméras au service de l’environnement

RESEAUX, COM’UNIFIEES & IOT
– Marché : Gigaset, le DECT séduit par Teams
– Technologies : Devolo, le CPL au tableau

SMART HOME & BUILDING
– Actus secteur et solutions
– Smart Home – IoT
– Actus : Production électrique, l’autonomie a la cote
– Marché : Schneider Electric, solutions innovantes pour performances durables

METIERS
– Actus secteur
– SIM EN VIDEO découvrez notre chaîne YouTube
– Agenda des Salons

 

EDITO

Souffler le chaud et le froid

La canicule revenue, se pose à nouveau le problème du rafraîchissement d’été et de sa prise en compte par un dispositif le plus vertueux possible en termes de rejet de chaleur ou de gaz à effet de serre. Ce sujet qu’il est souhaitable d’aborder en même temps que celui du chauffage, n’est pas évident à traiter car, si nous prenons en compte le seul secteur résidentiel, il faut savoir si nous parlons de la maison individuelle ou de l’immeuble collectif et si le bâtiment en question est ancien mais rénovable, récent mais antérieur ou postérieur à la RT2012, ou à construire sous le régime de la RE2020.

Commençons par le plus simple, au moins sur le papier : une maison individuelle dont le permis de construire date de janvier 2022 doit répondre à la nouvelle réglementation qui impose une consommation maximale de 12 kiloWatt d’énergie primaire par heure, par m² et par an avec une production d’énergie positive donc si possible excédentaire pour tendre vers le label Bepos. La pompe à chaleur ou PAC semble la mieux positionnée pour relever ce défi mais il faut encore choisir si elle sera air/air (on souffle de l’air chaud dans des gaines qui traversent la maison) ou air/eau (on reprend le principe du chauffage par radiateurs à circulation d’eau chaude), si elle sera alimentée par le réseau électrique et/ou par des panneaux photovoltaïques sur batterie, si elle puise des thermies dans le sol ou utilise celles du soleil. Evidemment, dit comme ça, la facture risque d’être douloureuse d’autant que, pour bien faire, il faudra rajouter de la domotique pour piloter le dispositif, gérer les ouvrants et les occultants pour optimiser l’apport solaire tout en assurant le renouvellement de l’air. Le surcoût d’une telle opération qui s’ajoute à celui de l’enveloppe sur-isolée du bâtiment peut être dissuasif pour nombre de foyers car le financement par emprunt bancaire ne peut bien évidemment pas prendre en compte les économies d’énergie qui seront réalisées les années suivantes, qui cependant impacteront positivement sur les montants de remboursement.

Dans les immeubles résidentiels neufs, le problème est plus ardu même si les offres de PAC collectives se multiplient. La géothermie est aussi de plus en plus souvent prise en compte dans de nombreux projets, peu lorsqu’il s’agit d’un unique immeuble, plus souvent dans le cas d’une résidence ou d’un quartier, compte tenu de la lourdeur de l’investissement. Le photovoltaïque, y compris sur grande toiture, a aussi tout son sens en milieu non protégé par les monuments historiques, surtout dans une perspective de smartgrid urbain ou en lotissement périphérique. Le bâtiment ancien, individuel ou collectif, peut aussi avoir une approche identique du problème surtout s’il fait l’objet d’une rénovation globale qui n’aura pas obligatoirement – semble-t-il – toutes les contraintes de la RE2020. Mais ce sujet reste un dossier très lourd à porter pour toutes les copropriétés privées et même pour les organismes bailleurs qui n’ont pas tous les capacités d’investissement nécessaires, surtout sur plusieurs programmes en même temps.

Tout cela dit, on est très loin d’avoir la totalité du parc d’habitation rénové et thermiquement efficient à un horizon visible. Le financement est l’une des principales clés du problème mais il ne faut pas trop compter sur le maintien – encore moins sur l’augmentation – des subventions de l’Etat et des collectivités territoriales qui croulent sous les déficits. Il faut plutôt aider les intéressés à raisonner en termes d’amélioration de leur patrimoine immobilier et de retour sur investissement par les économies générées sur la facture énergétique. Pas simple à faire comprendre aux particuliers comme à leurs banquiers. Il faut aussi, nécessairement et rapidement, faire évoluer les pratiques de la construction, industrialiser les solutions d’isolation, innover encore plus dans le chauffage rafraîchissement, sans surchauffer la planète et sans que cela coûte le prix d’une petite voiture thermique – horreur ! . Que de questionnements et de prises de tête ! Mais que cela ne vous empêche pas de prendre des vacances bien méritées.

 

Patrice de Goy – Philippe Pélaprat

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Smart Intégrations Mag Nº 59”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *