Rafraîchissement, des alternatives à la clim

Statiques et designées en fonction de l'ensoleillement du bâtiment, les solutions de filtration passive d'Immoblade procurent un ombrage intérieur l'été sans bloquer le rayonnement l'hiver. Phtot : Immoblade

Les canicules se succédant au fil des ans, il devient urgent de prendre des dispositions pour se mettre à l’ombre et créer des courants d’air avant de succomber à la climatisation énergivore et qui réchauffe l’extérieur.

C’est l’heure de gloire de la PAC, nouvelle appellation nettement plus écologique de la climatisation réversible, mais la pompe à chaleur n’est pas à la portée de tout le monde même avec les aides de MaPrimeRenov. Avant de se lancer dans des travaux importants et des investissements conséquents, mieux vaut regarder les alternatives ou les préalables qu’il peut être intéressant d’installer dans l’ancien comme dans la construction neuve, qu’elle soit résidentielle ou tertiaire.

Voici un tour d’horizon non exhaustif de quelques solutions qui ne figurent pas nécessairement dans la panoplie d’offres de nos installateurs/intégrateurs Smart Home & Building, mais qui peuvent ou doivent être prises en compte dans des stratégies d’équipements plus fondamentales, à l’instar d’une bonne isolation impérativement préalable à l’installation d’un nouveau système chauffage/rafraîchissement.

La filtration intelligente

Comment bloquer le rayonnement solaire qui, au travers d’un vitrage, provoque en été un inévitable effet de serre, sans interdire, si possible, les bienfaits caloriques des apports de l’astre du jour durant la période d’hiver. Plusieurs solutions existent pour stopper ou filtrer les rayons du soleil et leurs effets sur la hausse de température, mais aussi l’atténuation des couleurs sur certains supports. Les films à poser sur les vitres (Wonderglass de Vetrox, produits proposés par Luminis ou Glastint, par exemple) sont des solutions permanentes, totalement passives, qui peuvent bloquer différentes longueurs d’ondes (les UV par exemples), mais réduisent aussi la luminosité et nécessitent un remplacement périodique.

Autres solutions très originales, celles proposées par la société française Les Ingénieurs du Soleil qui s’est inspirée d’une technologie spatiale pour concevoir sa solution Immoblade. Il s’agit d’un système brise-soleil fixe inséré au sein du vitrage, composé de lamelles orientées sous un angle personnalisé tenant compte de la localisation du bâtiment pour jouer sur les différences de trajectoire des rayons entre l’hiver et l’été. Chaque façade d’immeuble est donc étudiée et son vitrage conçu spécifiquement pour combiner performances optimales et absence de maintenance.

L’offre Immoblade se décline en deux produits : SoliBlade, composé de lames miniaturisées en aluminium, fixes, directement intégrées dans un double vitrage vertical et dont l’inclinaison est calculée pour optimiser la protection solaire ; SoliArt, trames de stries apposées sur vitrage feuilleté après calcul d’optimisation. Immoblade est destiné à des projets neufs ou de rénovation.


L’anémomètre – ici un modèle de Delta Dore – est un élément essentiel pour sécuriser un occultant extérieur de type brise-soleil contre les coups de vent et inclure le BSO dans la boucle domotique immotique.


L’occultation pilotée

Les brise-soleil orientables – BSO dans le jargon des professionnels – sont des dispositifs extérieurs de protection qui se révèlent très efficaces à condition d’être bien disposés, installés et pilotés. Ces lames occultantes qui peuvent être assez longues sont en effet sensibles au vent dont les courants peuvent remonter violemment le long des façades les plus exposées. Leur motorisation – obligatoire si on veut que l’occultation soit efficace – doit être impérativement pilotée pour suivre la course du soleil en arbitrant intelligemment entre l’ombrage procuré aux résidents et l’apport de lumière qui doit modérer, en réaction, l’éclairage électrique de jour.

Surtout s’il est de grande dimension, le dispositif doit aussi réagir rapidement à toute saute de vent, soit en prenant en compte les prévisions météorologiques soit en réagissant instantanément aux indications d’un anémomètre et d’une girouette, généralement inclus dans toute station météo. Prévisions régionales et détection locale vont de pair et sont plus que nécessaires compte tenu de l’extrême localisation de certains phénomènes venteux.

La connexion entre capteurs et actionneurs est évidemment indispensable pour automatiser la mise en sécurité du BSO à l’identique du store banne. L’insertion du dispositif d’occultation solaire dans la boucle domotique ou immotique permet aussi sa prise en compte dans des scénarios de sûreté/sécurité. Tous les acteurs majeurs du Smart Home & Building – Somfy, Delta Dore, etc – sont donc présents sur ce marché, en direct ou comme partenaires de fabricants d’occultants extérieurs…

La suite de cet article est réservée à nos abonnés, elle est à lire dans Smart Intégrations Mag N°61 (Novembre/Décembre 2023). Profitez-en pour vous vous abonner ou acheter ce numéro.

A propos Rédaction 2228 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.