Réallocation de la bande 700 MHz : le livre blanc des acteurs de la production audiovisuelle

Le SEINEP* vient de publier, en collaboration avec la FICAM**, le livre blanc « Réallocation de la bande 700 MHz : conséquences sur les productions culturelles et d’information ».

Les syndicats avaient dénoncé fin juin l’impossibilité pour les acteurs de la production audiovisuelle et du spectacle vivant d’assurer les liaisons audio sans fil nécessaires à la production de grands évènements culturels et sportifs ainsi qu’à la production de news et informations en direct, en cas d’octroi de la bande 700 MHz aux opérateurs de téléphonie. Aujourd’hui, ils enfoncent le clou en publiant un livre blanc.

« Nous pensons qu’il est urgent que les pouvoirs publics s’intéressent de près à l’impact qu’aura la réallocation de la bande des 700 MHz sur les productions culturelles et d’information », affirme Stella Morabito, secrétaire générale du SEINEP qui a participé activement à la rédaction du document.

Photographe Auteur
Stella Morabito, secrétaire générale du SEINEP. Photo : DR

Aujourd’hui, toutes les productions de contenus culturels utilisent des microphones sans fil pour acheminer le signal audio de la scène jusqu’aux spectateurs. Dans les productions audiovisuelles et de spectacle vivant, d’autres équipements audio sans fil sont également utilisés pour la communication entre les différents corps de métier et la régie (liaisons d’ordre et intercom), les communications mobiles entre les différents intervenants (talkie-walkie) et les retours son (in-ear monitoring). Tous ces équipements utilisent des fréquences dans la bande UHF, traditionnellement dédiée à la diffusion audiovisuelle, sur des canaux qui ne sont pas utilisés localement par les chaînes de télévision.

Très prisée pour ses caractéristiques de propagation, la bande UHF fait l’objet depuis quelques années d’une attention accrue des pouvoirs publics européens et français en vue de sa future allocation à d’autres usages que la radiodiffusion, notamment le haut débit sans fil. Après l’extinction de la diffusion analogique fin 2011, une bande de fréquence de 72 MHz (dont 40 MHz ) a été dévolue à l’usage exclusif des opérateurs de téléphonie mobile 4G (bande des 800 MHz).

Un arbitrage du Président de la République Française a récemment décidé d’amputer une seconde fois d’environ 100 MHz la bande UHF (plage des 700 MHz) au profit des opérateurs de téléphonie réduisant ainsi de 30 % l’espace alloué à la radiodiffusion et donc aux moyens de production audio sans fil.

« Ce livre blanc vise à expliquer en quoi cette perte spectrale importante pose des problèmes aux professionnels de la production d’événements culturels et audiovisuels et suggère des solutions. Elle a été rédigée de manière concertée par plusieurs organisations professionnelles regroupant à la fois des constructeurs et des utilisateurs. » précise Stella Morabito.

* Le SEINEP représente les fabricants et importateurs d’électronique professionnelle, parmi lesquels les fabricants et importateurs de matériel audio professionnel destiné à la production audiovisuelle et au spectacle vivant.

** Fédération des industries du Cinéma, de l’Audiovisuel et du Multimédia

A propos Rédaction 2275 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*