RésInnov, pour mettre du smart dans le social

Les Résidences Yvelines Essonne comptent 31 219 logements sociaux, foyers, et résidences étudiantes répartis sur 123 communes. La « rénovation connectée » du parc va s'étaler sur 8 ans. Photo : F. Achdou

Le bailleur social « Les Résidences Yvelines Essonne » s’engage dans un programme d’instrumentation de ses appartements neufs et en rénovation. Objectif de RésInnov : améliorer le confort, la sécurité et la maîtrise énergétique.

Fin mars, l’ESH « Les Résidences Yvelines Essonne », gestionnaire de 32 000 logements sur deux départements de la grande couronne parisienne, présentait son appartement témoin connecté, un prototype qui va servir de modèle pour les constructions neuves à venir et les immeubles à rénover du parc immobilier logeant actuellement quelque 100 000 locataires. Ce n’est pas une première dans l’habitat social mais cette initiative présente plusieurs singularités avec un choix d’équipements majoritairement sourcés en France, utilisant des technologies de communication radio, donc adaptées au neuf comme à la réhabilitation, et touchant à la fois l’espace collectif et les appartements. Le programme est ambitieux puisqu’il s’agit non seulement d’équiper les constructions nouvelles mais aussi de remettre à niveau le patrimoine à l’occasion de la relocation des appartements à de nouveaux résidents. Sur chacune des huit prochaines années, il est prévu de réhabiliter totalement 2000 logements, d’en remettre autant en état et d’en construire 300 à 400. « Notre ambition est de proposer des logements HLM modernes bénéficiant des dernières technologies afin d’en faire des solutions de logement alternatives et durables pour nos locataires. » commente Arnaud Legros, Président du Directoire de l’ESH Les Résidences Yvelines Essonne.

Du social numérique

Pour le bailleur, construire de l’habitat social numérique connecté est un engagement humain, solidaire et responsable. Le numérique n’est donc plus une option mais un choix stratégique et surtout un engagement. Un engagement humain d’abord, car ces nouvelles technologies sont là pour assurer et renforcer le bien-être, la sécurité et le confort des personnes qui habitent dans ces logements. C’est aussi un engagement solidaire, car cette démarche s’inscrit dans la volonté du gestionnaire immobilier de participer à la réduction des émissions de carbone par une gestion optimisée des consommations d’énergie, de chauffage, d’eau chaude, d’éclairage, et de climatisation. Cette profession de foi en faveur d’un habitat confortable et accessible doit évidemment s’appliquer à tous les résidents potentiels, quelle que soit leur situation : jeunes, âgés, personnes en situation de handicap, en perte d’autonomie. D’où le choix de technologies radio qui, à l’opposé de la domotique totalement filaire, offrent plus d’évolutivité au système en facilitant son adaptation et son optimisation.

Les objectifs

Le projet RésInnov est défini comme pouvant gérer l’ensemble des fonctionnalités résidentielles – chauffage, éclairage, ouvrants, équipements électroménagers, systèmes de surveillance – de façon automatisée et centralisée depuis un smartphone, une tablette mais aussi un écran fixe multifonction, sans pour autant faire l’impasse sur des moyens de commandes de proximité – interrupteurs ou boutons – positionnés à côté des entrées de pièces ou des fenêtres. L’aspect sécurité/sûreté n’est cependant pas minoré puisqu’il est possible de surveiller son appartement en temps réel et d’être alerté en cas d’intrusion ou d’incendie. Le dispositif intègre donc une ou des caméras de vidéosurveillance, un détecteur de fumée connecté, un système de commande à distance de verrouillage de la porte d’entrée et des clés à reconnaissance digitale, l’ensemble de ces équipements autorisant de nombreuses applications sécuritaires y compris pour le maintien à domicile. L’un des impératifs est aussi d’améliorer le confort et les économies d’énergie par automatisation d’actions quotidiennes comme la régulation du chauffage selon l’horaire et la présence des résidents mais aussi le pilotage des volets roulants et la commande centralisée des éclairages en fonction de la programmation ou du scénario entrée/sortie de l’appartement.

L’affichage des consommations

Chaque résident disposera du moyen de contrôler sa consommation énergétique au jour le jour et poste par poste pour le chauffage, l’eau chaude sanitaire, les points d’éclairage et les prises électriques équipées d’ampoules ou d’adaptateurs secteur connectés. L’application facilitera la maîtrise des charges en réalisant des économies d’électricité mais aussi d’eau, selon les prescriptions de la RT2012, avec un suivi en temps réel et une vision de la consommation de chaque élément. L’accès à ces données permettra aux résidents de modifier éventuellement leur comportement en posant des limites générant des notifications afin de maîtriser les factures. Selon ses besoins, le locataire gèrera et adaptera le fonctionnement de son logement à son rythme de vie quotidien.

: Smart Intégrations Mag, Audio, Vidéo, Sécurité, Smart Building et Réseaux - Adrien Rolland, chargé de l'innovation et de l'environnement aux Résidences Yvelines Essonne.

A découvrir dans SIM n°34 :

  • Les partenaires industriels
  • L’interview d’Adrien Rolland, chargé de l’innovation et de l’environnement aux Résidences Yvelines Essonne (ci-contre).

Le bailleur social affirme que ces équipements sont adaptés à tous les publics afin de permettre à tous les types de résidents de vivre sereinement et en toute sécurité. Le dispositif est ainsi conçu pour accompagner le maintien à domicile des personnes âgées avec notamment un détecteur de chute qui permet d’alerter l’assistance ou la famille.

Accompagner l’évolution

Le logement témoin présenté le 22 mars 2019 – en fait, un espace de bureau modifié installé au siège de l’entreprise à Versailles – n’est pas seulement un PoC (proof of concept), disposant d’une base d’équipements connectés ; c’est un lieu modulable, en termes de solutions et prestations testées et de matériels utilisés. Le catalogue d’objets présentés en fonctionnement n’est donc pas figé et les entreprises partenaires, majoritairement françaises, sont conviées à venir sur place pour affiner leur proposition dans un environnement réaliste et opérationnel.

Rédaction : Philippe Pélaprat

A propos Rédaction 1590 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.