Salle de cours virtuelle à l’IESE Business School de Barcelone

Smart Intégrations Mag, Audio, Vidéo, Sécurité, Smart Building et Réseaux - Salle de cours virtuelle de lESE Business School de Barcelone
Le professeur face à son auditoire dans la classe virtuelle de l’IESE Business School de Barcelone avec ici 60 étudiants, individuellement identifiés en bas de chaque fenêtre. Photo : Quim Roser/IESE

Dominant la ville et le port, blotti dans son écrin de verdure, le campus barcelonais ultra moderne de l’Instituto de Estudios Superiores de la Empresa (IESE) affiche fièrement sa réussite. Pour élargir encore son audience éducative « hors les murs », l’institution s’est équipée d’une salle de cours virtuelle.

Classée plusieurs fois au premier rang mondial par le Financial Times, l’IESE Business School se revendique comme l’une des premières écoles de commerce de la planète. Elle est basée à Barcelone mais possède des campus à Madrid, Munich, New York, São Paulo, Shanghai et des implantations dans 12 autres villes importantes du monde. Elle est spécialisée dans la formation à la gestion d’entreprise depuis sa fondation en 1964 par l’Opus Dei, puissante organisation religieuse traditionaliste d’obédience catholique mais aussi lobby économique dont l’influence dépasse largement les frontières espagnoles. Depuis soixante ans, l’IESE forme des chefs d’entreprise aux compétences reconnues, à l’état d’esprit résolument ouvert à la mondialisation et dont la profession de foi – l’école n’est pas confessionnelle – est d’avoir « un impact positif sur la société ».

Enseignement pratique

L’enseignement, délivré principalement en anglais, est une approche de gestion générale et s’appuie majoritairement sur la fameuse méthode des cas, chère à l’Université d’Harvard, prestigieuse business school américaine qui a participé en son temps à la création de l’IESE. Le principe : les étudiants discutent chaque jour de plusieurs scénarios économiques réels afin d’en tirer des leçons et d’y apporter des solutions. Les objectifs prioritaires sont d’apprendre à prendre des décisions et de développer le leadership de chaque étudiant dans une situation réaliste. Les cours sont donc très concrets, de bons niveaux selon l’opinion générale et impliquent des participants venus du monde entier, aux parcours professionnels variés, ce qui enrichit les débats et crée une dynamique de progression.

Classe virtuelle

Cette approche ouverte et internationale alliée à la volonté de placer les personnes au cœur des décisions ont été déterminantes dans la recherche d’une solution d’enseignement à distance. Il fallait en effet faciliter les discussions pour qu’elles soient réellement enrichissantes sans pour autant que les participants – étudiants et professeurs – soient réunis en un même lieu. De plus, l’IESE souhaitait aller au-delà du webinaire classique basé sur des logiciels du commerce pour aller vers un environnement d’enseignement en ligne plus mature et plus collaboratif. C’est sur ce cahier des charges que l’IESE a conclu un accord de partenariat avec Barco Education pour concevoir une solution technologique innovante sur mesure répondant parfaitement aux besoins d’une approche de l’enseignement et de l’apprentissage fondée sur la discussion.

Smart Intégrations Mag, Audio, Vidéo, Sécurité, Smart Building et Réseaux - Régie de la classe virtuelle de l’IESE Business School de Barcelone
Vue le la régie. Photo : Quim Roser/IESE

Dans le cloud

« La salle de la classe virtuelle installée sur le campus de Barcelone est basée sur weConnect, explique Wim Barbaix, Business Development Manager Education chez Barco, la solution SaaS [software as a service] est hébergée dans le cloud de Barco. » Physiquement, elle se compose d’un plateau au centre duquel se positionne l’enseignant. En périphérie de l’espace central est disposé un mur de dix écrans LCD, chacun découpé en mosaïque de 6 fenêtres, sur lesquelles s’affichent les visages des 60 étudiants participant à la session, images transmises par Internet et VPN grâce aux webcams de leurs ordinateurs portables. En face de ce dispositif, un grand écran interactif sert de tableau à l’enseignant qui intervient dessus grâce à son ordinateur portable, son smartphone ou sa tablette. A la base du mur d’écrans, l’intervenant dispose de plusieurs « retours vidéo » sur lesquels s’affichent le flux d’information multimédia transmis aux étudiants et le contrôle des sujets vidéo servant d’illustration au cas étudié. Le plateau est aussi équipé d’une ou plusieurs caméras robotisées, d’éclairages LED type studio, de microphones cravates et de retour son (avec annulateur d’écho) pour les prises de paroles à distance, le tout supervisé par une régie technique avec un opérateur.

Participation

« La salle de classe virtuelle est un environnement dans lequel les participants peuvent interagir et discuter entre eux, à propos des présentations et des données qui leur sont proposées en ligne, précise Wim Barbaix. L’enseignant voit et entend tous les étudiants et ces derniers entendent tous les participants comme s’ils se trouvaient tous dans la même pièce. » Accessible par Internet et via un logiciel basé sur le cloud (mode SaaS), la classe virtuelle weConnect offre une réelle flexibilité et une totale implication de l’auditoire. « Si les gens rient dans un environnement virtuel, c’est un signe évident que le dispositif transmet parfaitement tous les aspects de la relation humaine qui caractérise la salle de classe », commente Evgeny Káganer, professeur associé en systèmes d’information à l’IESE. La session d’enseignement n’est nullement compromise par la virtualité de la situation, les participants étant aussi engagés, voire plus, grâce à la qualité de la production audiovisuelle qui rend les visages très identifiables, les noms incrustés très visibles comme les mains levées pour demander une prise de parole. Par ailleurs, l’accent est mis sur le contenu et les discussions peuvent être intenses, les participants bénéficiant en parallèle de fonctions interactives comme le vote, les sondages et les questionnaires.

La classe virtuelle permet de surmonter certains des obstacles les plus courants en matière d’apprentissage dédié aux cadres, notamment la disponibilité des participants, le temps et le coût des déplacements, qui limitent l’usage de la formation en face à face. L’IESE prévoit d’utiliser cette technologie dans la majorité de ses programmes sur ses cinq campus.

Rédaction : Patrice de Goy et Philippe Pélaprat

A propos Rédaction 1574 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.