Sécurité mobile : les cadres dirigeants, maillon faible de l’écosystème ?

Document Mobileiron

MobileIron à l’origine de la première plateforme de sécurité « zero-trust » mobile pour entreprises, a présenté les résultats d’une nouvelle étude étonnante sur le rapport des cadres dirigeants à la sécurité mobile.

L’étude de MobileIron révèle que 74 % des responsables informatiques estiment que les cadres dirigeants sont les plus susceptibles de demander un assouplissement des protocoles de sécurité mobile, quand bien même ils sont les principales cibles des cyberattaques.

L’étude nommée « Trouble at the Top » (que l’on pourrait traduire par « les ennuis viennent d’en haut ») concerne 300 responsables informatiques du Benelux, de France, d’Allemagne, du Royaume-Uni et des États-Unis et 50 cadres dirigeants du Royaume-Uni et des États-Unis. Elle révèle que ces derniers se sentent souvent frustrés par les règles de sécurité mobile et demandent fréquemment à les contourner. En voici quelques chiffres clés :

  • Plus des deux tiers (68 %) des cadres dirigeants déclarent que la sécurité informatique est trop invasive par rapport à leur vie privée, et 62 % d’entre eux estiment qu’elle freine l’utilisation de leur appareil et 58 % la trouvent trop compliquée pour la comprendre.
  • 76 % des cadres dirigeants reconnaissent avoir demandé à contourner l’une des règles de sécurité de leur entreprise au moins une fois l’an dernier. Parmi eux, 47 % ont demandé un accès réseau à un appareil non supporté, 45 % ont demandé à contourner l’authentification multifacteurs et 37 % ont voulu accéder à des données professionnelles à partir d’une application non reconnue.

L’étude complète est téléchargeable sur www.mobileiron.com

A propos Rédaction 1806 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.