Smart Home – Commande vocale : Zac vise au-delà de l’enceinte connectée

Présente pour la première fois au CES de Las Vegas, ViVoka va commercialiser Zac, une centrale de commande pour la maison connectée dotée d’une interface vocale et holographique. Comme quoi, il n’y a pas que les GAFA qui ont droit à la parole

Comment une modeste entreprise française peut-elle relever le défi de la commande vocale face aux Alexa d’Amazon, Google Home et bientôt HomePod d’Apple ? C’est le pari un peu fou de ViVoka, entreprise lorraine fondée en 2015 par William Simonin, Geoffrey Heckmann et Vincent Leroy. Ces anciens de l’Epitech de Nancy ont développé leur propre technologie de reconnaissance vocale dénommée Lola qu’ils commercialisent déjà auprès de plusieurs acteurs de l’industrie, du commerce et des services mais qu’ils concrétisent également au travers d’un produit – Zac – dédié au pilotage de l’habitat connecté. Cet appareil est d’abord curieux par sa forme en « Z » et sa partie intermédiaire translucide qui est en fait un écran. Une fois raccordé, Zac affiche un raton laveur holographique qui devient un interlocuteur animé avec lequel l’utilisateur dialogue au travers d’une intelligence artificielle hébergée sur le cloud de l’entreprise. Le socle de l’appareil recèle une carte électronique qui répond aux principaux protocoles ouverts du Smart Home : EnOcean, ZigBee, Z-Wave, Bluetooth, KNX et Wi-Fi que complètent deux prises RJ45 et USB. La partie supérieure héberge un micro, un haut-parleur et le dispositif de projection holographique.

Interface universelle ?

« Notre proposition se veut ludique, conviviale, multiprotocolaire et évolutive, détaille William Simonin, c’est la synthèse entre un assistant-majordome et une centrale domotique ». Qu’est-ce qui différencie Zac des enceintes connectées ? « Une vraie orientation Smart Home avec des procédures simples d’enrôlement des appareils, des objets connectés et une grande facilité pour créer des scénarios complexes de façon très graphique ». Avant sa commercialisation au grand public prévue pour septembre 2018, l’offre de ViVoka se rode sur des installations témoins et est proposée à des promoteurs ou bailleurs sociaux sous la forme de « packs » associant la centrale et différents appareils dédiés notamment au contrôle du chauffage, de l’éclairage, etc. Pour cela des accords ont été conclus avec des partenaires comme Myfox (Somfy), Philips Hue, Withings (Nokia), Netatmo, Fibaro, Aeotec, ou Danfoss. Par ailleurs, Zac a une capacité d’apprentissage à partir de l’analyse des usages qui induit des suggestions d’automatisation, à valider par l’utilisateur. Zac se contrôle aussi à distance via une App mobile qui peut aussi servir d’autres usages en cours de développement.

Compagnon d’assistance

En plus de détecter et mémoriser les habitudes de ses utilisateurs pour mieux répondre à leurs besoins, Zac et son interactivité visuelle et vocale est particulièrement accessible aux enfants et aux seniors. Dans ce dernier cas, la détection, par capteurs connectés à la centrale, d’évènements inhabituels ou d’absence d’activité peut générer des alertes à destination des proches ou des aidants, une manière d’assurer une autonomie sécurisée aux personnes fragiles. Cependant « Zac n’est pas en écoute permanente et les données recueillies ne servent qu’à l’interprétation des besoins exprimés », explique William Simonin. ViVoka travaille donc dans ce sens avec plusieurs partenaires mais cherche également à mettre en valeur ses compétences en matière de reconnaissance vocale en développant de nouvelles applications utilisant Lola. C’est le cas en particulier pour des bornes d’information ou des applications de e-commerce conçues sur mesure, en français ou en anglais.

Rédaction : PHP

A propos Rédaction 1933 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*