Synology peaufine son système DSM

Capture d'écran.

Lors de sa conférence annuelle à Paris à la rentrée, Synology a mis l’accent sur son nouveau système d’exploitation DSM 7.0, dont la version bêta sera disponible ces mois-ci.

Prévu début 2019, celui-ci a en effet pris du retard, afin que le fabricant taïwanais puisse peaufiner l’intégration avec le cloud et satisfaire ses clients pro, plus exigeants. DSM 7.0, c’est donc une connectivité accrue avec le cloud C2 de Synology, grâce à Hybrid Share. Un cache local jusqu’à 200 Go permet d’accélérer l’accès aux données et une restauration rapide des fichiers en cas de sinistre. La synchronisation multi-sites est optimisée.

L’autre nouveauté, Active Insight, est un outil de supervision qui promeut la proactivité : centralisation de la surveillance des serveurs, envoi de notifications, mode d’emploi pour résoudre les dysfonctionnements. Enfin, le gestionnaire de stockage présente une interface plus ergonomique et les temps de chargement et d’ouverture des paquets ont été réduits. Le nouvel algorithme pour le calcul du cache prend en compte les spécificités des SSD.

Cotés produits, trois baies Full Flash font leur apparition : FS3400, FS3600 et FS6400 (jusqu’à 240000 iops). Les séries basées sur des disques durs SAS comptent aussi deux nouveautés, SA3400 et SA3600 (76000 iops max). Le HD6400 est quant à lui un NAS haute densité, qui propose 60 baies (960 To max) dans un format 60 % moins encombrant que des séries RS/RX combinées. Pour terminer, le UC3200 est un NAS pour services iSCSI dont le double contrôleur actif/actif est adapté aux environnements de haute disponibilité.