Très haut Débit : l’indispensable renfort du satellite

Vue d’artiste de Konnect, le satellite d’Eutelsat et Thales. Photo : Thales Alenia Space

En achetant à Eutelsat l’intégralité de la capacité disponible sur le satellite Konnect, Orange, avec sa filiale Nordnet, peut désormais couvrir sans délai toute la France en très haut débit.

La technologie satellite a cet avantage unique de permettre un déploiement immédiat des services sur un vaste territoire, contrairement à la fibre notamment. Fort de sa nouvelle capacité, Orange est en mesure de proposer dès janvier 2021 du très haut débit fixe par satellite à tous ses clients grand public qui le souhaitent.

Cet accord s’inscrit dans la droite ligne du Plan France Haut / Très Haut Débit adopté par le gouvernement dans le but de déployer un service haut débit d’au moins 30 Mb/s sur l’ensemble du territoire national à l’horizon 2022.

Adulé par les uns et proscrit par les autres, en fonction des intérêts de chacun souvent éloignés de l’intérêt général, le satellite s’impose quoi qu’il en soit comme une solution incontournable pour tenir les engagements de calendrier des pouvoirs publics.

>LIRE AUSSI Haut débit par satellite, Eutelsat Konnect en orbite

Le service sera distribué par la filiale d’Orange, Nordnet, premier distributeur français de services internet par satellite depuis 2008, qui proposera un accès internet illimité à très haut débit aux particuliers. Nordnet dispose d’un réseau d’installateurs / antennistes capables d’intervenir partout en France.

>LIRE AUSSI Nordnet : le choix du mix technologique

Il est à préciser que cet accord s’appliquera jusqu’à l’entrée en service courant 2022 du satellite à très haut débit Konnect VHTS, en incluant une période de transition pendant laquelle la base installée sera progressivement transférée sur le nouveau satellite.