Un colloque pour l’Avenir de la TNT 

Crédit : Adobe Stock

Un peu plus de 15 ans après son lancement, la télévision numérique terrestre sera au centre des discussions, le vendredi 13 novembre 2020, à l’occasion d’un colloque consacré à son avenir.

Le 31 mars 2015 démarrait, en France métropolitaine, la diffusion des chaînes de la Télévision numérique terrestre (TNT) sous les normes DVB-T MPEG-2. C’était le début d’une nouvelle ère pour la télévision hertzienne marquée notamment par un son et une image de meilleure qualité et davantage de chaînes. Force est de constater que la promesse de ses initiateurs a été tenue.

Mieux encore, en 15 ans, la TNT a su évoluer avec son temps. A l’automne 2007, l’offre s’étoffe avec l’arrivée des chaînes locales, puis la TNT HD est lancée le 30 octobre 2008 sous les normes DVB-T MPEG-4 (H.264). L’ensemble des chaînes passent à ces normes le 5 avril 2016 afin de généraliser la haute définition mais aussi de libérer des fréquences dévolues aux opérateurs télécom. Entretemps, en 2011, la norme HbbTV permet l’introduction des services interactifs. De leur côté, si nos compatriotes d’outre-mer ne verront les premières images de la télévision numérique terrestre que le 30 novembre 2010, ils la recevront directement sous les normes DVB-T MPEG-4.

Réunir les acteurs de tout un écosystème

Malgré sa grande résilience, la plateforme a cependant pris quelques rides et doit nécessairement se moderniser plus en profondeur pour rester attractive.

« On ne peut imaginer un mode de réception sans Restart, Start-over, Replay, sans UHD. »

Hervé Godechot, conseiller au CSA

C’est précisément le sujet du « Colloque Avenir de la TNT », qui réunira le 13 novembre dans le grand amphithéâtre de la Maison de la Chimie à Paris, bailleurs sociaux, syndics de copropriétés, responsables d’hospitalities (hôtels, hôpitaux, maisons de retraite…), mais aussi acheteurs de la grande distribution, élus locaux et nationaux sans oublier les professionnels de la TNT. Représentants du CSA, de l’ANFR, des chaînes, des diffuseurs, des opérateurs, des industriels et syndicats professionnels du secteur mais aussi experts et représentants du gouvernement, interviendront lors des trois tables rondes de cette journée de débats organisée par Smart Integrations Mag.

L’objectif est de réunir tous les acteurs de l’écosystème de la TNT dans le cadre d’un évènement à la fois business et inspirant pour la modernisation et la pérennisation d’un réseau de télévision fondamental contre la fracture numérique, pourvoyeur de milliers d’emplois et de centaines de millions d’euros de chiffre d’affaires.

Des atouts uniques et indispensables pour l’intérêt général

La période du confinement a remis la TNT sur le devant de la scène en mettant en évidence le rôle d’intérêt général que lui confèrent ses nombreux avantages, notamment sa technologie robuste et résiliente qui ne risque pas l’engorgement, sa gratuité et sa disponibilité sur 97% du territoire. Autant d’atouts apparus comme une évidence dans une période où ont resurgi de manière criante les effets de la fracture numérique. Avant d’être un sujet business et technique, la TNT est donc un dossier politique.

« Un dossier politique au sens noble du terme, précise Hervé Godechot, qui a trait à la fracture numérique, à l’aménagement du territoire, à faire en sorte que dans notre pays, riche et moderne, on ne laisse personne sur la route d’un point de vue technologique. Tout un chacun a le droit de recevoir la télévision dans de bonnes conditions ainsi que les services associés. »  Rien ne garantit, en effet, que la fibre soit un beau jour disponible partout et, de toutes les façons, elle restera un service payant.

Les outils de la modernisation déjà disponibles  

Les évolutions technologiques de la plateforme lui permettent de diffuser « plus et mieux », souligne le Forum Media Mobiles, une association interprofessionnelle en pointe sur ce dossier, et ce, quel que soit le nombre de téléspectateurs, sans utiliser de ressources spectrales supplémentaires et sans risque de saturation des réseaux.

La norme HbbTV, opérationnelle depuis 2011, apporte déjà de nombreux services interactifs. Capture d’écran.

La norme HbbTV de son côté est venue enrichir le visionnage linéaire en proposant de nombreux services interactifs via la connexion internet d’une Smart TV compatible tels le replay, le retour en arrière, la vidéo à la demande (gratuite, par abonnement ou à l’acte), l’audiodescription, des compléments d’information sur les programmes… A ce propos, on notera que depuis environ 3 ans, la majorité des téléviseurs vendus sont des Smart TV.

L’UHD pour bientôt

Parmi les principaux enseignements de la consultation publique sur la modernisation de la TNT initiée par le CSA fin 2019, figure la volonté des éditeurs de chaînes, de diffuser des contenus offrant une meilleure qualité d’image et de son, en particulier en UHD. Si les modalités de la mise à disposition de cette offre restent à définir – deux scénarios sont à l’étude – des tests actuellement en cours doivent apporter des réponses dont les premiers éléments devraient être dévoilés à l’occasion du colloque. Côté calendrier, si la première feuille de route du CSA qui prévoyait une bascule totale en 2024 n’est plus valide, il est envisageable notamment en fonction des tests en cours, que des éditeurs « pionniers » diffusent en UHD bien avant cette date, souligne un proche du dossier. Autre demande émanant des opérateurs, la création d’un label qui serait apposé sur les téléviseurs identifiant ceux effectivement compatibles avec la TNT modernisée.

Modernisation et pérennisation en marche

La modernisation de la TNT est difficilement envisageable sans sa pérennisation. Or, cette pérennité dépend avant tout des ressources en fréquences qui lui seront allouées à l’avenir dans la bande de fréquences dite « UHF » (470-694 MHz).

Outre les décisions prises au niveau national concernant la bande UHF, l’avenir des fréquences pour les services audiovisuels dépend également des orientations arrêtées aux niveaux mondial par la CMR (Conférence Mondiale des Radiocommunications) et européen par l’UER (Union Européenne de radio-télévision). La conférence de 2019 a décidé que le spectre UHF serait passé en revue en 2023, ce qui correspond à la prise de position de l’UER.  L’un des scénarios les plus probables est la co-allocation aux services audiovisuels et mobiles de tout ou partie de la bande en Région 1 (regroupant les continents européen et africain). Ceci offrirait dès lors la possibilité aux pays d’Europe et d’Afrique de l’utiliser soit pour les services audiovisuels soit pour les services mobiles.

Ainsi, compte tenu de l’objectif de politique publique qu’elle remplit et de l’attachement que les téléspectateurs lui accordent, la télévision numérique terrestre conservera son statut de plateforme de référence et sa pénétration devrait rester significative dans les prochaines années.  La TNT a encore de beaux jours devant elle.


Participez à ce colloque

« Smart Integrations Mag » organise le vendredi 13 novembre 2020 des tables rondes consacrées à la TNT du futur.

Ce colloque se déroulera à la Maison de la Chimie – 28, rue Saint-Dominique – 75007 Paris de 8h00 à 18h00.

Pour y participer, inscrivez-vous sur le site www.colloquetnt.com


Au programme

  • 8 h 45 : Introduction par Hervé Godechot, conseiller du CSA
  • 9 h 00 à 10 h30 : Etat du marché de la TNT aujourd’hui 

           – L’équipement audiovisuel des foyers

           – le marché des Smart TV 4K

           – TDF et la TNT

           – Les missions de l’ANFR

           – La TNT, solution pour les bailleurs sociaux

           – Les chaînes locales

  • 11 h 00 à 12 h 30 : Les atouts de la TNT

– Neutralité du Net vs technologie résiliente et robuste de la TNT

– Une large couverture, accès simple, libre et gratuit

– Une plateforme « green »

– Réception totalement anonyme, indifférente aux cyberattaques

– Une plateforme pour la lutte contre la fracture numérique

– La TNT c’est aussi la pub ciblée

  • 14 h 00 à 16 h 30 : La TNT du futur

– Le CSA et la feuille de route de la modernisation de la plateforme

– Quelles décisions gouvernementales en termes de calendrier ?

– TDF diffuseur de la TNT modernisée

– Interactivité et UHD

– L’UHD dans le monde, en Europe et en France

– Fransat, le bouquet satellite de la TNT qui couvre les zones blanches

  • 16 h 45 : Discours de clôture d’Hervé Godechot

Vous pouvez consulter la liste des intervenants et le programme détaillé sur le site www.colloquetnt.com

A propos Rédaction 1797 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.