Vidéosurveillance : les 5 grandes tendances pour 2023 selon i-PRO

Photo : i-Pro

Traditionnellement, le début d’année est la période des bilans, mais c’est aussi celle des prévisions. C’est ainsi qu’i-PRO (ex. Panasonic), fournisseur de solutions de sécurité professionnelle pour la surveillance et la sécurité publique, s’est risqué à quelques projections pour 2023 qui font ressortir cinq grandes tendances.

1°) – Les outils de traitement analytique IA en périphérie deviendront la norme

L’année 2023 verra une adoption significative des outils de traitement analytique IA pour les caméras et les systèmes de gestion vidéo (SGV) étant donné le nombre grandissant de fabricants proposant de telles fonctionnalités dans leurs gammes de caméras standard. Face au flux colossal d’images qui ne peuvent être surveillées efficacement par du personnel, les outils de traitement analytique IA seront un catalyseur permettant aux services de sécurité d’en faire plus avec moins de ressources humaines.

Cette évolution engendrera un changement de position significatif dans le domaine de la sécurité physique. De fait, plutôt que de réagir a posteriori, les utilisateurs pourront optimiser leur réactivité en temps réel. En 2023, la focale ne sera plus tant sur la capture vidéo, mais davantage sur la collecte de données. Par ailleurs, le traitement de ces données en périphérie deviendra davantage la norme au vu de la montée en puissance de l’edge computing.

2°) – Les plateformes ouvertes IA offriront un maximum de flexibilité

Alors que les technologies basées sur l’IA ne cesseront de se perfectionner, le secteur continuera à proposer des outils spécialisés créés par des développeurs experts pour la résolution de défis uniques. Les plateformes ouvertes permettront aux développeurs de pénétrer de vastes marchés. À l’instar de l’économie prospère des applications pour ordinateurs et smartphones, ce modèle éprouvé continuera à prendre forme et offrira aux intégrateurs ainsi qu’aux utilisateurs finaux le niveau de personnalisation qu’ils attendent.

LIRE AUSSI Gérard Figols nommé président de i-PRO

L’avenir du secteur sera mené par les acteurs capables d’accueillir la stratégie ouverte IA comme une pratique commerciale d’excellence. En créant des infrastructures flexibles auxquelles les développeurs d’outils de traitement analytique IA peuvent se connecter facilement, la démocratisation de l’IA se poursuivra, notamment au-delà du domaine de la sécurité.

Caméra fisheye outdoor avec illuminateur IR et mise au point automatique, référencée WV-S4556L. Photo I-Pro

3°) – La protection de la vie privée restera un enjeu central

À l’échelle internationale, les craintes liées à la protection de la vie privée vont continuer de croître avec différents degrés de conformité requis par le secteur. En 2023, par exemple, il se pourrait que les États-Unis suivent l’exemple de leurs voisins européens et adoptent au niveau fédéral une loi sur la protection des données semblable au RGPD. Selon les Nations unies, plus de 70 % des pays dans le monde ont légiféré sur la question de la protection des données et de la vie privée. Face aux efforts des gouvernements pour répondre aux requêtes des citoyens souhaitant avoir davantage de droits sur leurs données, ces lois continueront à évoluer.

Par ailleurs, dans un futur proche, la capacité à dissimuler des visages tout en maintenant un flux de données secondaires protégées comme éléments de preuve sera une fonctionnalité recherchée. Comme toujours, le secteur devra tout mettre en place afin que les clients et utilisateurs finaux puissent facilement se conformer aux nouvelles lois ainsi qu’au RGPD. Certains fabricants avisés sont justement déjà à l’œuvre pour intégrer la protection des données dans leurs processus comme meilleure pratique.

4°) – Prise de conscience de l’importance de la cybersécurité et du zero trust

Les efforts constants déployés par les professionnels de l’informatique pour sécuriser les réseaux permettront de renforcer la prise de conscience de l’importance de la cybersécurité. Les analystes d’I-Pro prévoit une adoption continue des pratiques zero trust qui permettent de valider toutes les transactions entre les appareils et personnes. La cybersécurité comme pilier de la responsabilité des entreprises deviendra une tendance étant donné que les entreprises n’ont pas d’autre choix que d’assurer la continuité de leurs services auprès de leurs clients.

5°) – Persistance des problèmes sur la chaîne d’approvisionnement

Les problèmes liés à la chaîne d’approvisionnement dans le secteur des technologies devraient se maintenir en 2023. Ainsi, fabricants et intégrateurs devront orchestrer et gérer les attentes habilement. Pour que vos contrats soient honorés à temps, nous vous recommandons de faire appel à des fabricants dont les chaînes d’approvisionnement ont été éprouvées et qui assurent la transparence sur la disponibilité de leurs produits et leurs délais d’approvisionnement.

A propos Rédaction 2277 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.