Smart Intégrations Mag Nº 36

15,00 TTC

Le 36ème numéro de votre magazine Smart Intégrations Mag est paru, commandez-le ici et recevez-le à l’adresse qui vous conviens le plus!

Description

Smart Intégrations Mag Nº36 est paru!

Retrouvez votre magazine professionnel SMART INTEGRATIONS MAG, avec son analyse synthétique sur tous les secteurs d’activité, nouveaux produits, technologies, distribution, qui composent l’univers numérique du résidentiel et du tertiaire connectés, est l’outil de référence pour les intégrateurs, domoticiens, électriciens, responsables de bureaux d’étude et d’architectes, collectivités, bailleurs sociaux et privés, donneurs d’ordre, réseaux de distribution (traditionnel, GSB, GSS), etc…

Au sommaire du numéro 36, notre rédaction vous propose:

MAGAZINE
– Editorial
– Sommaire
– Salon : APS, l’extension des vulnérabilités en ligne de mire !
– Salon IBS : Rendez-vous pour la 10ème édition !
– Les Trophées de la sécurité 2019
– Salons : Preventica et Sidec
– Actus : Objets connectés
– Universités Smart Building for Smart Cities
– Interview : Franck Mouchel, responsable développement GTB chez ABB France
– Reportage : Daikin
– Actus : Business

DOSSIER : LES NOUVELLES VOIES DU CONTRÔLE D’ACCES
– Marché : des perspectives toujours dynamiques
– Technologies : le contrôle d’accès joue l’ouverture
– Immeuble résidentiel, les voies d’avenir du portier

AUDIOVISUEL
– Actus Business
– Zooms produits
– RNT DAB+

SURETE/SECURITE
– Zooms Produits
– Réalisation : Honeywell sécurise Lascaux IV

RESEAUX
– Zooms produits

SMART HOME & BUILDING
– Réalisation : Soferim, prélude au Ready2Services résidentiel

METIERS
– La chronique de Bruno : la domotique est la nouvelle arme de dissuasion massive
– Agenda des Salons et évènements

 

EDITO

IFA 2019 : les contradictions de l’innovation

L’intelligence artificielle, la commande vocale et la connectivité 5G étaient à nouveau dans toutes les conversations et les prises de parole qui ont animé l’IFA, premier salon européen de l’électronique grand public et de l’électroménager.

Toutes les grandes marques internationales et beaucoup de jeunes entreprises innovantes ont fait comme à chaque fois le déplacement à Berlin pour rencontrer les nombreux professionnels présents, les journalistes spécialisés mais aussi le grand public allemand venu comme chaque année en nombre pour rêver du futur et toucher du doigt des technologies pour la plupart déjà disponibles. Les 2000 exposants qui se répartissent sur plus de 164 000 mètres carrés des 30 halls d’exposition, certains comptant 2 ou 3 étages, donnent la dimension de l’évènement, à la fois fête populaire – bière et saucisse à profusion – mais surtout formidable vitrine des tendances qui vont impacter la vie des populations des pays les plus riches. C’est effectivement une évidence : toute cette profusion d’appareils et de technologies ne concerne et ne vise que des clients qui ont les moyens de les acheter, ce qui n’est d’ailleurs même pas le cas de tous les visiteurs qui font le déplacement. Dans un autre registre, on est par ailleurs surpris du peu d’impact des préoccupations actuelles sur l’évènement. Réchauffement climatique et avenir de la planète semblent avoir peu d’écho alors que la débauche d’électronique et de services dans le cloud n’est assurément pas neutre dans le bilan énergétique global. Le débat est pourtant très vif, en Allemagne comme ailleurs, mais l’écologie ne semble pas être l’argument le plus vendeur à l’IFA et ce ne sont pas quelques coques de smartphone en plastique recyclé qui auront réussi à verdir le tableau.

Comme l’argumente Hans-Joachim Kamp, président du conseil de surveillance de gfu Consumer & Home Electronics GmbH, « L’IFA est le reflet de l’innovation constante de nos industries et de leur agilité à répondre aux besoins des consommateurs ». On est donc dans une vision totalement « pro business », de plus très ouverte, ce que confirme le Dr Christian Göke, PDG de Messe Berlin lorsqu’il déclare « Le niveau élevé d’innovations présentées à l’IFA de Berlin souligne à quel point il est important de maintenir les barrières commerciales à un niveau bas, sans quoi l’innovation serait beaucoup moins dynamique, ce qui serait préjudiciable à la fois pour les consommateurs et la société ». A l’évidence, un message à l’adresse de ceux qui veulent retourner au protectionnisme ?

L’IFA fonctionne donc délibérément dans un contexte de mondialisation assumé comme le confirme l’existence, en parallèle de la Foire ouverte au public, d’un événement plus confidentiel dénommé IFA Global, qui se déroule ailleurs, dans un lieu dénommé Station Berlin, ancienne gare de chemin de fer, à côté du musée des techniques. Il s’agit d’un rendez-vous réservé aux professionnels et experts, consacré essentiellement au « sourcing » et destiné aux industriels et distributeurs désirant s’approvisionner en composants et produits électroniques/numériques. On y trouve des fabricants et des concepteurs d’équipements d’origine (OEM) – sur lesquels on colle l’étiquette de sa marque, ou spécifiquement produits à la demande sur cahier des charges technique. Les exposant présents sont quasiment tous asiatiques pour ne pas dire chinois et travaillent dans les domaines du divertissement, du Smart Home et du réseau domestique.

Présenté comme « la plus grande chaîne d’approvisionnement d’Europe », cet évènement nous ramène à une dure réalité : même si l’innovation naît encore pour une grande part sous nos latitudes, à l’instigation de nombreuses start-ups à la durée de vie parfois éphémère, l’industrialisation des produits se passe ailleurs et il est encore très difficile voire illusoire de la réintégrer en Europe. Un constat qui relativise l’ambiance par trop exubérante de l’IFA.

 

Patrice de Goy – Philippe Pélaprat

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Smart Intégrations Mag Nº 36”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *