Distributeurs et grossistes s’organisent face au Covid-19 : l’exemple de Tracor

Tracor Europe est installé à Lisses, dans le département de l'Essonne, en Île-de-France. Photo : PG

Les fournisseurs et grossistes s’organisent pour assurer un service le plus normal possible dans la situation inédite que nous traversons. Nous avons suivi l’un d’entre eux, Tracor Europe, distributeur spécialisé dans la sécurité.

A la rédaction de SIM, nous recevons des communiqués émanant des principaux distributeurs, issus de l’univers IT, de celui de la Sûreté/Sécurité, de l’AV Pro, ou encore du courant faible, nous informant de la mise en place d’un plan de continuité afin d’assurer leur fonctionnement normal ou quasi-normal durant l’épidémie du Covid-19.

Parmi eux, Tracor Europe, distributeur spécialisé dans les solutions de sécurité sur IP. Nous avons demandé à Catherine Dalle, sa directrice générale, de nous décrire le fonctionnement de l’entreprise dans la situation sanitaire et économique totalement inédite que nous traversons.

Si le distributeur fonctionne quasi normalement, c’est qu’il a su et pu s’organiser pour assurer l’ensemble des fonctions qui ne peuvent-être effectuées en télétravail. C’est notamment le cas pour la réception des livraisons et l’expédition des commandes qui sont assurées par une équipe réduite fonctionnant en alternance. « Nous avons également quelques commandes pour lesquelles de l’intégration est nécessaire », explique Catherine Dalle. « Dans ce cas, un technicien vient sur place procéder à l’intégration dans la salle dédiée à cette tâche et repart ensuite. Sans intégration à réaliser, ce technicien est à son poste en télétravail. »

Pas de tension sur les approvisionnements

Tracor, qui travaille majoritairement avec des produits Axis, est normalement livré. « Les commandes étant pré-positionnées très en amont chez Axis, nous recevons actuellement nos commandes passées en décembre ou début janvier. Les suivantes sont sur la chaîne de production. Ce qui fait que nous n’avons pas de problème. A ce jour, nous avons les confirmations de nos commandes jusqu’en juillet », assure Catherine Dalle.

« Tout ne s’est pas arrêté, loin de là !»

Catherine Dalle, directrice commerciale chez Tracor Europe.

Tout au début de la crise, Axis a expliqué que ses canaux d’approvisionnement en composants avaient été multipliés et répartis géographiquement. C’est ainsi que, par exemple, lorsqu’un problème apparaît en Chine, Axis se tourne vers le Mexique. Côté production, les usines sont localisées en Europe. Axis n’est pas le seul fournisseur à pouvoir livrer normalement, c’est par exemple le cas du fabricant italien Videotec pourtant installé en Vénétie, région durement touchée par l’épidémie de Covid-19.

Côté clients, si certains ont reporté leurs livraisons en raison du manque de personnel pour en assurer la réception, d’autres en revanche les réclament avec insistance. « Il ne faut pas oublier que nous fournissons du matériel de vidéosurveillance, donc des équipements sensibles, souvent indispensables », explique Catherine. « A l’image de ce client qui équipe des sites SEVESO que nous accompagnons depuis plusieurs années, y compris en matière technique, qui est rassuré de savoir que Tracor n’avait pas stoppé ses activités. »

L’esprit d’équipe intacte

Pas de problème de logistique à signaler. Les transporteurs Geodis et GLS, avec lesquels Tracor Europe travaille, se sont organisés afin d’effectuer normalement leur tournée.

Commerciaux, techniciens et administratifs travaillent depuis leur domicile. « On remarque à ce jour que le nombre de demandes de devis n’a pas diminué tout comme celui des précommandes de matériel ou encore celui du nombre de CCTP* à dépouiller. », note Catherine Dalle. « Tout ne s’est pas arrêté, loin de là. Si les équipes qui installent sur le terrain ne sont pas présentes, les responsables de projets continuent à travailler pour préparer l’après. »

Chez Tracor Europe l’esprit d’équipe est très important. Alors, pour maintenir le lien, tous les jours à 14h, chacun est convié à une visioconférence. « Le but n’est pas de parler boulot. L’idée et de reproduire la convivialité et les échanges bon enfant que nous vivons le midi quand nous déjeunons tous ensemble. Et mieux encore, chez Tracor on a l’habitude d’arroser les commandes importantes et nous ne manquons pas d’organiser des visio apéros ! », conclut sur une note d’humour Catherine Dalle.

__________________________________________

*Le cahier des clauses techniques particulières (CCTP) est un document contractuel qui rassemble les clauses techniques d’un marché public.