SALTO SYSTEMS : 1 ère marque mondiale dans le domaine de la serrure électronique

Salto Systems France a officiellement inauguré ses nouveaux locaux à Nanterre (92) le 23 janvier 2018. Cette nouvelle étape dans le développement de la filiale française de l’entreprise espagnole est l’occasion de faire le point sur un groupe mondial discret qui affiche une réussite insolente.

C’est à Irun, au Pays Basque espagnol, dans un petit appartement prêté par un ami, qu’en 2001, un petit groupe de 5 copains se lancent dans l’aventure de la création de l’entreprise qui deviendra Salto Systems. « On est resté pendant un an dans ce petit logement pour préparer le projet. » se remémore Javier Roquero, co-fondateur et directeur général du Groupe Salto, venu spécialement à Nanterre pour co-animer avec Alain Louap, président de Salto France, l’inauguration des nouveaux locaux.  « C’est en septembre 2001 que nous avons commencé à fabriquer nos produits dans un modeste atelier de 500 m2 situé à côté de Saint-Sébastien, à proximité d’où nous sommes installés aujourd’hui ». Le succès est quasi immédiat, à tel point qu’en 2006 Salto achète son siège social. Les extensions de l’usine se succèdent, une 3ème phase d’expansion est d’ailleurs en cours. La poignée d’amis de 2001 est devenue aujourd’hui un groupe de 500 personnes, dont 230 travaillent en Espagne au siège de l’entreprise. « Le siège de Salto, c’est deux entités. C’est tout d’abord l’usine où l’on fabrique l’intégralité de notre production. Nous n’avons aucune autre usine que celle de Saint-Sébastien, insiste Javier Roquero. Et puis, ce sont les services centraux du groupe, le marketing, le product management et la R&D, service composé à lui seul de 50 ingénieurs localisés en Espagne et de 16 aux Pays-Bas. » Les 270 autres salariés sont répartis dans la vingtaine de filiales du groupe (50 aux Etats-Unis, 35 en Allemagne, 30 en France, 25 en Suisse…).

Javier Roquero, co-fondateur et directeur général du Groupe Salto. Photo : PG

Un produit modulaire pour une stratégie mondiale

Ces filiales assurent à Salto une implantation à l’échelle de la planète et la présence d’une force de vente et d’un support technique au niveau local. Il faut savoir que le marché du fabricant est quasiment exclusivement tourné vers l’export, 96% de la production sont exportés, seul 4% sont destinés au marché espagnol. « Salto est clairement une entreprise globale fortement implantée dans le monde. C’est pour cela que nous avons des clients « globaux » qui, lorsqu’ils viennent chez nous à Saint-Sébastien, constatent que dans une même usine, avec un seul fabricant de circuits électroniques, ils peuvent disposer d’un fournisseur global. Notre produit s’adapte aux mortaises qui se trouvent dans les portes du monde entier. Nous avons conçu un produit modulaire, de telle sorte qu’il peut s’installer aussi bien avec une mortaise française, une scandinave, une anglaise, une américaine, une asiatique… »  C’est un atout de poids qui séduit les clients mondialement implantés car avec un seul fournisseur, avec un seul contact, Salto leur propose un produit adapté aux spécificités régionales. « Nous sommes la seule compagnie au monde à avoir cette capacité. Nos concurrents, qui sont de grandes multi-nationales, ont une présence mondiale certes, mais leur offre est segmentée, l’une pour le marché américain, une autre pour le marché européen, une autre encore pour les pays asiatiques… Le produit Salto, au regard de sa modularité, est adapté directement dans notre usine. »

Alain Louap, Président de Salto France (à gauche) en compagnie de Marc Handels «Vice President Marketing & Sales » du groupe, lors de l’inauguration de ses nouveaux locaux à Nanterre le 23 janvier 2018. Photo : BR

Une croissance à deux chiffres récurrente

 Le groupe affiche un chiffre d’affaires de 131 millions d’euros en 2017, ce qui représente une croissance de 14% par rapport à 2016. La croissance en volume et en chiffre d’affaires, très régulière depuis la création de l’entreprise, se situe entre 12 et 16% chaque année. « On aurait peut-être pu enregistrer une croissance encore plus rapide, mais ce que l’on vise, c’est une croissance solide », affirme Javier Roquero. « Nous ne mettons jamais la charrue avant les bœufs. On ne commence pas un nouveau projet avant que le projet précédent ne soit bien sur les rails, c’est-à-dire lorsque nous avons une bonne distribution dans le pays concerné, des clients satisfaits, un support technique et commercial efficaces. Nous avons l’avantage que l’entreprise nous appartienne. Nous en sommes les dirigeants, mais aussi les propriétaires. Ces décisions-là nous appartiennent. » Dans une multinationale qui appartient à des actionnaires anonymes, la situation est très différente. Quand le dirigeant de la société est la même personne que celle qui prend la décision des investissements, tout est plus simple. « Je veux faire passer par là l’idée que la société est facile à gérer. Nous réinvestissons une grande part des bénéfices que nous réalisons, ce qui fait que notre croissance est très stable et financièrement très solide. Nous avons des plans pour doubler notre chiffre d’affaires d’ici à cinq ans. Ce n’est pas un vœu pieux ! Nous l’avons déjà fait durant les quatre dernières années. » prévient le directeur général du groupe.

Première marque mondiale

En 18 ans d’activité dans le domaine de la serrure électronique, Salto a réussi l’exploit de se hisser au deuxième rang mondial en termes de chiffre d’affaires, la première place revenant au géant suédois Assa Alboy. « Si l’on fait l’addition de toutes les entités du groupe Assa Abloy positionnées sur le marché de la serrure électronique, alors bien sûr le leadership au niveau mondial leur revient de fait. Mais si l’on considère les marques, Salto est la marque leader », se réjouit Javier Roquero. « Plus qu’un simple classement, le message que je voudrais faire passer à nos installateurs et intégrateurs français est le suivant : vous installez des produits Salto, vous faites confiance à Salto et nous vous en remercions. Cette confiance est globale, vous êtres nombreux à travers le monde à faire confiance à Salto. Sachez que vous n’êtes pas seuls ! » conclut-il. www.saltosystems.com/fr-fr

Patrice de Goy


Un demi-million de serrures produites en un an

En 2017, le chiffre d’affaires du groupe Salto a atteint 131 millions d’euros ce qui représente 520.000 serrures produites et vendues. Sachant que la capacité de production maximum est de 700.000 unités à l’année, chiffre que l’entreprise est proche d’atteindre, un programme d’extension de l’usine a été lancé visant 2,3 millions d’unités. Elle sera alors la plus grande usine de production de serrures électroniques du monde.


  > La suite de notre reportage sur Salto est réservée aux abonnés. Profitez-en, abonnez-vous! A lire dans le n°28  de SMART INTEGRATIONS MAG à paraître mi-mars 2018.

Karim Kraoua, chargé d’affaires, fait la démonstration des fonctionnalités de la solution d’hypervision de Salto compatible avec la plateforme Space. Photo : PG
A propos Rédaction 2227 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*