Les annonces de reports des salons de fin d’année se multiplient

Entrée C Holland - entrée principale - de l'ISE. Photo : PG

Après avoir contraint les organisateurs de salons à annuler la plupart de leurs évènements sur le premier semestre 2020, la pandémie de Covid-19 en résurgence cet automne les oblige à reporter nombre de ceux du second semestre.

Il n’y a rien de pire que l’incertitude pour le secteur de l’évènementiel. La situation que lui fait vivre la crise sanitaire inédite que nous traversons est une douloureuse épreuve. Après une lueur d’espoir à l’issue de la période de confinement, il faut désormais se rendre à l’évidence, la tenue des salons et autres grands évènements programmés sur le second semestre 2020, devient de plus en plus hypothétique, suspendue qu’ils sont à l’épée de Damoclès de décisions gouvernementales ou préfectorales.

De fait, ces derniers jours, les annonces d’annulation ou de report de salons et autres évènements d’importance se multiplient.

Très prudents, les organisateurs de l’ISE, le plus grand salon de l’intégration audiovisuelle et de systèmes au monde qui a, par nature, une vocation internationale, ont annoncé le report de février à juin de l’évènement pourtant prévu en 2021. L’incertitude concernant les restrictions de voyage et les fermetures de frontières ont motivé cette décision explique Mike Blackman, directeur général d’Integrated Systems Events.

Déjà, le Congrès HLM et H’Expo 2020 qui devait se tenir ces jours-ci à Bordeaux a été reporté à l’automne 2021 dans la même ville. Un peu plus tard, Preventica Lyon a annoncé, après la décision préfectorale d’interdire les manifestations de plus 1000 personnes, son report sans précision de date pour l’heure. Dans la foulée, les salons EquipHotel et Expoprotection, entre autres, ont annoncé leur report, pour le premier en 2022 et pour le second en 2021 aux dates prévues initialement pour APS.

Pour en savoir plus et de manière actualisée sur le calendrier des évènements, rendez-vous sur l’agenda de SIM.