Starlink autorisée par l’Arcep à commercialiser ses services en France

La constellation Starlink de SpaceX doit compter jusqu'à 42.000 satellites ! Photo d'illustration AdobeStock

L’Arcep attribue une autorisation d’utilisation de fréquences à la société Starlink lui permettant de fournir un accès à internet fixe par satellite.

Starlink est le projet d’accès à internet haut débit par satellite imaginé par Elon Musk et porté par sa société Space X. Cette connectivité qui concerne l’ensemble de la planète sera fournie grâce à des satellites regroupés au sein d’une constellation de nano-satellites baptisée Starlink.

Dans le cadre de ce projet, l’Arcep a pour rôle d’étudier, et d’autoriser ou non, l’exploitation des fréquences déjà enregistrées à l’Union internationale des Télécommunications (UIT) au niveau spatial, sur le territoire national.

Le régulateur des télécoms qui est affectataire des fréquences [1] sollicitées par Starlink a mission d’en fixer les conditions techniques d’utilisation afin de permettre la cohabitation entre plusieurs services et utilisateurs différents dans la bande afin de réduire au maximum les risques de brouillage. Il est à noter que l’autorisation délivrée par l’Arcep ne dispense pas de la délivrance d’autres autorisations requises pour l’implantation de stations radioélectriques (déclarations auprès de l’Agence nationale des fréquences, autorisations d’urbanisme).


[1] Bande 10,95-12,70 GHz (sens espace vers Terre) et 14-14,5 GHz (sens Terre vers espace) pour les terminaux utilisateurs.
Bande 17,8-19,3 GHz (sens espace vers Terre) et 27,5-30,0 GHz (sens Terre vers espace) pour les passerelles (Gateway).

A propos Rédaction 1852 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.