La « Communication » dope la croissance de Bosch Security au premier semestre 2019

Smart Intégrations Mag, Audio, Vidéo, Sécurité, Smart Building et Réseau - Arnaud Lannes au micro lors du Security Day Bosch - Sony le 19 septembre 2019 à Drancy (93).
Arnaud Lannes au micro lors du Security Day Bosch - Sony le 19 septembre 2019 à Drancy (93). Photo : PG

Bosch Security and Safety Systems France affiche de bonnes perspectives pour la fin de l’année grâce, notamment, à des restructurations de gammes et à l’arrivée de nouveaux produits et services.

Arnaud Lannes, directeur général de Bosch Security and Safety Systems France et son équipe ont réuni mi-septembre leurs distributeurs à l’occasion de l’évènement Security Day. Ce rendez-vous de rentrée est l’occasion pour le fabricant de faire un point d’étape sur l’année en cours, d’annoncer les perspectives de court et moyen termes et de présenter les nouveautés.       

Premier constat, la partie « Sécurité », connaît une quasi stabilité au premier semestre 2019. Des restructurations de gammes (fin de vie de certains produits, attente des nouveaux), expliquent en partie ce résultat. C’est particulièrement flagrant pour le stockage où les ventes latentes sont arrivées un peu tardivement. Cette relative stabilité masque aussi l’évolution contrastée des ventes entre les différents segments produits de la BU Sécurité. Entrons un peu plus dans le détail. Sur le périmètre des caméras IP, avec +11%, la croissance est significative. Il est à noter que la commercialisation des modèles analogiques a cessé depuis le 1er janvier 2019. Pour les BVMS, l’augmentation des ventes est encore plus remarquable puisqu’elle atteint 77%. « C’est une belle réussite ! Nous avons même créé un BVMS Expert partners club pour accompagner nos clients », se réjouit Arnaud Lannes. « Là aussi, si le chiffre d’affaires global n’a pas augmenté de façon significative, c’est que, dans le même temps, nous avons lancé des licences moins onéreuses. »

Un avalanche de nouveautés

Le fabricant allemand a fait l’annonce de nombreuses nouveautés. Tout d’abord, les détecteurs BlueLine TriTech sont à nouveaux disponibles. Absents du marché pendant environ un an au niveau des installateurs et depuis deux ans au niveau distributeurs, ils font leur retour, assortis d’une garantie de 8 ans, gage de la confiance de l’industriel allemand envers la fiabilité de ses détecteurs. A noter que la gamme BlueLine TriTech disponible à la norme CE se verra estampillée NFA2P fin octobre tout comme les détecteurs Commercial Series, réintroduits eux aussi sur le marché français. Ces derniers, également disponibles fin octobre, bénéficieront eux aussi d’une garantie de 8 ans.

Le portefeuille de caméras IP va s’étendre de manière significative avec l’introduction d’une gamme 3000, l’extension de la gamme MIC IP qui accueillera un MIC 4K et l’arrivée d’un nouvel autodôme NTC appelé à remplacer le VG 5. « Nous avons fait des efforts considérables sur ce dôme pour le dédier à l’usage urbain, notamment dans son fonctionnement 24/7 », assure Arnaud Lannes. Et ce n’est pas tout. Au nombre des nouveautés figurent aussi des panoramiques extérieures tout juste sorties d’usine et de nouvelles générations de stockeurs dont des all in one, en particulier le modèle 5000 qui inaugure une toute nouvelle génération de stockeurs chez Bosch. Enfin, terminons par la sortie du logiciel Bosch Video Management System (BVMS) dans sa version 10.0 qui intègre la reconnaissance faciale.

La « Communication » moteur de la croissance

Si Bosch Security and Safety Systems France est en croissance dans sa globalité, alors que la BU « sécurité » reste stable, c’est tout simplement parce que l’activité « Communication » croît fortement. « Nous sommes à +26% sur la gamme communication », se réjouit Arnaud Lannes. « Plus précisément, +38% en Conférence, +18% en sonorisation de Sécurité et +6% en Communication commerciale. Ce sont des résultats notamment dus au fait que depuis le 1er janvier 2019 nous disposons d’une équipe dédiée aux projets et clients en Communication. Par communication, on entend le public-address, la conférence et le « son commercial ». On notera que sur le segment public-address, les ventes de la gamme Paviro ont quasiment doublé.

De bonnes perspectives

La BU Communication a d’autres atouts dans sa manche. Bosch proposera prochainement une unité serveur plug and play et surtout Praesensa, une solution de public-address qualifiée de révolutionnaire. Elle se fait un peu attendre, mais elle devrait arriver en fin d’année assure-t-on. Enfin, une opération commerciale de reprise sur les produits de conférence CCS 800 et 900 est en cours pour l’achat d’un système digital CCS 1000, ce qui devrait doper les ventes de ces derniers.

« Drainée par la seule BU Communication, la croissance de l’entreprise devrait s’accélérer en 2020 avec l’apport des nombreuses nouveautés de la BU Sécurité. Nous comptons aussi sur les détecteurs pour relancer une partie de la croissance en cette fin d’année », conclut Arnaud Lannes. www.boschsecurity.com/fr/fr

Rédaction : Patrice de GOY

A propos Rédaction 1644 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.