Objets connectés : la FFIE valorise le métier des électriciens

Pour les installateurs, intégrateurs et mainteneurs c’est une opportunité pour acquérir des marchés plus techniques et à valeur ajoutée pour les clients finaux. Photo : Fotolia

A l’occasion de sa traditionnelle « Journée des présidents départementaux » qui a réuni plus d’une centaine d’électriciens à Cabourg le 2 octobre dernier, la FFIE  s’est penchée sur l’impact de  l’essor des objets connectés.

« Personne ne peut prévoir l’étendue des mutations qu’apporteront ces objets, tant dans les comportements que dans le positionnement des acteurs. Il est sûr cependant que leur bon fonctionnement dépendra, qu’il s’agisse du particulier ou du tertiaire, d’une installation électrique de qualité et que les services associés à cette installation sont appelés à prendre de l’ampleur », expliquent ces professionnels affiliés à la FFIE (Fédération Française des Entreprises de Genie Electrique et Energétique).

EMMANUEL GRAVIER, NOUVEAU PRESIDENT DE LA FFIE. PARIS, 10 JUIN 2015.
Emmanuel Gravier, président de la FFIE.

« Les objets connectés doivent être l’occasion de valoriser le métier traditionnel des entreprises d’installations électriques, à savoir disposer d’un réseau sûr et pérenne, mais aussi pour certains, d’étendre leur métier de base aux services associés » a souligné Emmanuel Gravier, son président.

 

 

 

A propos Rédaction 2168 Articles
SMART INTEGRATIONS MAG, est le mag pro de l’univers numérique dans les domaines de l’Audio/Vidéo, de la Sûreté/Sécurité, du Smart Home & Building et des Réseaux, avec une approche éditoriale business et channel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*